06/08 14:08

Le géant chinois Tencent en négociation pour entrer au capital d'Universal Music et investir jusqu'à 6 milliards d'euros pour prendre 10% du capital

Un an après l'annonce de son intention de céder la moitié de sa filiale Universal Music Group, le groupe de médias français Vivendi a dévoilé mardi le nom d'un premier partenaire potentiel: le géant chinois Tencent.

Ce dernier pourrait investir jusqu'à 6 milliards d'euros pour prendre une participation dans la major du disque. Des "négociations préliminaires" sont entamées pour une première prise de participation de "10% du capital d'UMG", sur la base d'une valeur totale d'entreprise de 30 milliards d'euros, a détaillé Vivendi dans un communiqué, soit un apport de 3 milliards d'euros.

Le groupe chinois aurait aussi "une option d'achat d'un an pour acquérir une participation supplémentaire de 10% au même prix et dans les mêmes conditions".

Universal Music fait partie des trois grandes majors qui dominent le marché mondial de la musique, aux côtés des américains Sony Music Entertainment et Warner Music Group. Outre des valeurs sûres comme les Beatles, les Rolling Stones ou Andrea Bocelli, UMG a signé plusieurs artistes qui ont connus des succès importants plus récemment, tels que Rihanna, Justin Bieber, Drake ou Ariana Grande.

Vivendi avait annoncé en juillet 2018 son intention de céder jusqu'à 50% du capital d'UMG, disant alors rechercher "un ou plusieurs partenaires stratégiques".

Des sources proches du dossiers tablaient notamment sur un accord avec un groupe technologique. Parallèlement aux discussions avec Tencent, "Vivendi poursuit par ailleurs le processus de cession d'une participation minoritaire supplémentaire d'UMG à d'autres partenaires potentiels", a précisé mardi le groupe français.

Vivendi dit aussi étudier avec Tencent "différents domaines de coopération commerciale", pour notamment permettre à UMG de "bénéficier des opportunités de croissance qu'offrent la numérisation et l'ouverture de nouveaux marchés". En plus de promouvoir les artistes déjà labellisés sur ces "nouveaux marchés", le groupe de Vincent Bolloré a l'ambition d'y "rechercher et promouvoir de nouveaux talents".

UMG a réalisé un chiffre d'affaires de 3,3 milliards d'euros au premier semestre de 2019, soit 44% de celui de l'ensemble du groupe Vivendi. L'opération est encore soumise à un audit approfondi des comptes d'UMG par Tencent (une "due diligence", de mise pour un tel investissement). Mais elle était déjà saluée à la Bourse de Paris, l'action Vivendi bondissait de 7,38% à 25,75 euros à 11H20 (09H20 GMT), dans un marché en hausse (+0,90%).

"Même si le marché attend maintenant d'avoir plus de détails, la valorisation d'Universal à 30 milliards est particulièrement bien perçue, car c'est une estimation assez haute par rapport aux anticipations", selon Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque interrogé par l'AFP. UMG était en effet estimé entre 15 et 30 milliards d'euros.

Selon un analyste, le consensus s'était établi dernièrement à 25-26 milliards d'euros. Tencent, dirigé par Ma Huateng, est un mastodonte actif dans les jeux vidéos (sur console, PC et mobile), sa principale activité, mais aussi dans les réseaux sociaux (il détient notamment WeChat, le Facebook chinois), les services de paiement en ligne, la video en streaming...

De plus en plus présent dans la production cinématographique, Tencent multiplie aussi les investissements en Occident pour diversifier ses activités de divertissement numérique. Sa plateforme Tencent Music est entrée à la Bourse de New York en décembre 2018.

Ailleurs sur le web

Vos réactions