05/08 11:41

A Hong Kong, les transports en commun paralysés par des manifestants pro-démocratie à l'heure de pointe - VIDEO

La cheffe de l'exécutif hongkongais a accusé lundi les manifestants prodémocratie de chercher à "détruire" la vie des habitants et à "renverser" Hong Kong, dont le métro était paralysé par des actions coup de poing dans le cadre d'une grève générale signalant une nouvelle escalade dans la contestation.

La mégapole, qui traverse sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession en 1997 par Londres, a déjà vécu deux mois de manifestations de plus en plus souvent suivies d'affrontements entre de petits groupes radicaux et les forces de l'ordre.

Après de nouveaux heurts dimanche soir, notamment dans le quartier très commerçant de Causeway Bay, des protestataires sont descendus lundi matin à l'heure de pointe dans plusieurs stations clés du réseau pour bloquer les portes des métros et empêcher les trains de partir. Cette action coup de poing a eu pour effet de paralyser un réseau d'ordinaire d'une redoutable efficacité.

Alors qu'à l'heure de pointe, certaines rames peuvent embarquer toutes les deux minutes plus de 3.500 personnes, d'immenses files d'attente d'usagers se sont rapidement formées dans les couloirs et aux abords des stations.

Ailleurs sur le web

Vos réactions