27/07/2019 09:41

RMC Story refuse de déprogrammer ce soir la nouvelle saison de la série documentaire "Strip-tease" malgré la mise en demeure de ses créateurs, Marco Lamensh et Jean Libon

La réponse est "non" et est sans appel. RMC Story refuse de déprogrammer ce soir la diffusion de la nouvelle saison de "Strip-tease" comme le demandent les créateurs de la série qui affirment que ces épisodes ont été réalisé sans leur accord et ne sont pas à la hauteur du concept de l'émission et n'en respectent pas les règles de base. Mais la chaîne affirme être dans son bon droit sur le plan juridique et refuse d'annuler sa programmation.

De son côté, nos confrères du Parisien qui ont vu l'émission de ce soir flinguent eux aussi la série en affirmant ce matin qu'il ne s'agit en fait que "d'une pâle copie de l'émission originale" et même "qu'elle peut aller se rhabiller". 

Comme jeanmarcmorandini.com vous l'expliquait hier, une mise en demeure a été adressée vendredi à RMC Découvertes: elle leur interdit de diffuser de "pseudo inédits de la collection Strip-Tease", assimilés à une « contrefaçon portant atteinte aux droits moraux » de leurs auteurs.

Ce sont nos confrères belges du Soir qui révèlent l'existence de cette mise en demeure et détaillent les griefs des créateurs:

Les réalisateurs Marco Lamensh et Jean Libon, créateurs de la collection de documentaires Strip-Tease (850 numéros entre 1985 et 2012) constate que les « inédits » proposés à la diffusion s’éloignent « de manière criante de l’esprit de l’œuvre de ses créateurs ». Ce que Lamensch et Libon reprochent aux trois épisodes qu’ils ont visionné, c’est qu’ils « sont notamment dénués de tout enjeu qui les structure, sans regard original, sans cette volonté de réaliser un documentaire avec la grammaire et le montage de la fiction, et sans même que le réalisateur ne signe son film ».

La mise en demeure souligne l’absence de tension qui pousse à l’adhésion du spectateur, l’absence de voix qui porte le récit, la faiblesse ou l’absence des outils de narration et, in fine, l’absence d’auteur qui assume le regard porté. Bref, c’est un enregistrement, pas un récit.

« L’atteinte à l’esprit de l’œuvre - essentielle à la collection Strip-Tease - est manifestement caractérisée », développe la mise en demeure, qui évoque une tromperie et une « annonce fallacieuse ». « Toute volonté d’associer les épisodes (annoncés) à Strip-Tease est ainsi une atteinte flagrante et particulièrement dommageable au droit au respect de l’œuvre de ses auteurs. »

La mise en demeure s’oppose catégoriquement à toute diffusion documentaire ce samedi qui se revendiquerait être un inédit de la collection Strip-Tease, utiliserait le nom de la collection Strip-Tease ou reproduirait, même de manière adaptée, le générique de Strip-Tease.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bastien1981
27/juillet/2019 - 10h24 - depuis l'application mobile
Philou-02. a écrit :

Je vais regarder ce soir 

Enfin ...Génial comme émission ...j’espère qu’il n’ont pas changé le concept ....