26/07 16:39

La Russie dénonce comme un "acte de censure" l'amende infligée à la chaîne russe RT au Royaume-Uni et menace les médias britanniques

La Russie a dénoncé vendredi comme un "acte de censure" l'amende infligée à la chaîne publique russe RT au Royaume-Uni et a menacé les médias britanniques d'avoir à en subir les "conséquences".

"Nous considérons la décision (du régulateur) Ofcom comme un acte direct de censure", a réagi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. "Nous suivons attentivement l'évolution de la situation et rappelons aux médias britanniques travaillant en Russie qu'ils doivent être prêts à faire face aux conséquences des actes de Londres", a-t-il ajouté.

Le régulateur britannique des médias a infligé une amende de 200.000 livres à la chaîne russe RT, à qui il reproche son traitement partial de l'empoisonnement d'un ex-agent double russe à Salisbury et du conflit en Syrie. Dans un communiqué, l'Ofcom explique que RT devra non seulement s'acquitter de cette somme, équivalente à 225.000 euros, mais aussi annoncer sur son antenne les résultats de l'enquête du régulateur.

"Une nouvelle fois, nous devenons les témoins de la manière dont les autorités britanniques tentent par tous les moyens de limiter les activités des médias russes dans leur pays, en usant désormais de leviers financiers", a dénoncé la diplomatie russe.

Moscou souligne que l'amende a été infligée "sans décision judiciaire" et s'interroge sur la somme "bien supérieure aux amendes infligés à d'autres médias pour incitation à la haine et appels à la violence". La Russie accuse également les médias britanniques de régulièrement déformer les faits dans leurs publications concernant la Russie.

"Pour une certaine raison, la désinformation systématique des médias britanniques n'attire pas l'attention du régulateur", estime le ministère. RT (ex-Russia Today), financée par l'Etat russe, a jugé l'amende "injuste" et prévenu qu'elle envisageait des options judiciaires.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
27/juillet/2019 - 16h21

Les fake-news des uns contre les fake-news des autres. A moins d'être dans les secrets des dieux nous devrons attendre (pour les plus patients ou pour ceux qui ont du temps à perdre) peut-être encore 10, 20 ou 50 ans pour discerner au plus près à la lumière de faits historiques le blé de de l’ivraie. 

Portrait de bacchussss
27/juillet/2019 - 06h10
Lolifunr1 a écrit :

Russie qui parle de censure ? On rêve ! Bientôt ils vont nous donner des leçons de droits de l'homme et de démocratie pendant qu'on y est

ils ont fait élire trump et gagné la guerre en Syrie. Bachar est toujours là. Après ca, vous croyez vraiment qu'ils ne vont pas vous donnez des leçons de démocratie ? Réveillez vous.

Portrait de bib
26/juillet/2019 - 22h06

Vladimir s'y connait en censure !

Portrait de ori42
26/juillet/2019 - 19h11
elRaval3 a écrit :

RT n'est pas un média c'est un organisme de propagande 

BFM  est certes en France une chaîne d info  mais qui fait de la propagande pro gouvernementale 

Portrait de elRaval3
26/juillet/2019 - 18h12

RT n'est pas un média c'est un organisme de propagande