04/07 17:46

Canal+ réclame 46 millions d'euros à la Ligue de football professionnel pour des reports de matchs liés aux "gilets jaunes"

Canal+ a assigné la Ligue de football professionnel (LFP) devant le tribunal de commerce de Paris, pour réclamer 46 millions d'euros de dédommagements après des reports de matches provoqués par le mouvement des "gilets jaunes", selon une information de L'Equipe confirmée par le groupe à l'AFP.

"Depuis le 7 décembre 2018, la LFP a déprogrammé de nombreux matches qui devaient être diffusés par Canal+ et a unilatéralement organisé leur report", déplore Canal+ dans le texte de l'assignation, publié sur le site de L'Equipe. La chaîne rappelle avoir acquis les droits "à un prix très élevé (549 millions d'euros par an) précisément pour diffuser ses matches aux cases horaires récurrentes de grande écoute de son choix" et regrette que la LFP ait "choisi d'accommoder purement et simplement les souhaits de programmation des préfectures concernées". Elle déplore notamment le report de douze matches du Championnat de Ligue 1 et d'une demi-finale de la Coupe de la Ligue, effectués "à des dates particulièrement défavorables à Canal+" et "sans, sauf dans un seul cas, que cela lui soit imposé par une décision préfectorale, mais aussi sans tenter de mettre en oeuvre des solutions alternatives à la déprogrammation, ou d'impliquer Canal+ dans la recherche de telles solutions".

La LFP, qui s'est dite "consternée" dans un communiqué, "réfute l'intégralité des allégations de Canal+ et le démontrera devant le tribunal de commerce de Paris". "Au même titre que les clubs et les supporters, la LFP a subi durant plusieurs mois les conséquences d'une crise sociale majeure, qui a affecté l'ensemble des secteurs économiques de la France", indique l'organisme. "Dans ce contexte, la LFP et les clubs, en lien permanent avec les autorités publiques et en particulier le Ministère de l'Intérieur, se sont adaptés pour faire face à une situation inédite et permettre que le championnat puisse s'achever à la date prévue", assure la LFP.

Le préjudice estimé à 46 millions par Canal+ a été calculé par un cabinet spécialisé (Sorgem), qui a observé que "tant les volumes totaux des résiliations que les taux de résiliation des contrats des abonnés de Canal+ arrivant à échéance ont augmenté durant la période des reports par rapport à la même période l'année précédente, dans un contexte où, à l'inverse, les volumes comme les taux de résiliation des abonnés Canal+ étaient en diminution préalablement aux reports", selon le groupe. L'audience est prévue le 5 septembre à 11 heures.

Ailleurs sur le web

Vos réactions