29/06 18:01

La série gay des années 2000, "Queer as Folk", développée aux USA et en Angleterre, va faire l'objet d'une adaptation française - Vidéo

Le projet, produit par Joris Charpentier (Aux Singuliers) pour Telfrance, en association avec le groupe britannique DRG, sera présenté à l'automne aux principales chaînes et plateformes annonce le site internet AlloCiné qui révèle cette information. Cette adaptation sera écrite par deux jeunes auteurs et respectera le format de 30 minutes, celui de la série originale.

"Il ne s’agira pas d’une adaptation stricto sensu des personnages et des intrigues de la série de Channel 4. Ce sera une histoire située dans l’univers de Queer As Folk, qui sera l’héritière de son ton corrosif, insolent et moderne (...) Quant au pitch, la seule chose que je peux vous annoncer c’est qu’il y aura des héros, des héroïnes et de la diversité" déclare son producteur.

Voici à titre d'exemple, le résumé du premier épisode de la première saison de la version US:

"Pittsburgh, Pennsylvanie. Là, vit une bande de quatre amis. La petite trentaine, branchés, ils sont gays ! Au centre de ce groupe, Brian, publiciste plutôt brillant, récolte la palme de la vie sexuelle la plus débridée. C'est le beau gosse de la bande. Dragueur invétéré il collectionne chaque soir les aventures. Loin de ces préoccupations charnelles, il doit aujourd'hui faire face à son nouveau rôle de père.

Généreusement, il a fait don de son sperme à un couple de lesbiennes, Mélanie et Lindsay. L'une, avocate rigide et tenace, ne partage pas du tout les principes de Brian. Leurs relations sont donc extrêmement conflictuelles. Lindsay, prof d'arts plastiques plus compréhensive, essaie de temporiser, au milieu.

La vie de Brian se complique encore un peu plus le soir où il rencontre, et dépucelle au passage, un jeune éphèbe nommé Justin. Ce qui n'est qu'un coup pour l'un est le début d'une histoire d'amour pour l'autre. Et Justin ne compte pas lâcher si vite le grand amour !

Dans cet imbroglio, Michael, le plus vieil ami de Brian, oscille entre l'attendrissement devant la paternité nouvelle de son ami et l'indignation face à son égoïsme.

Comme tous les autres, Michael veut coucher avec Brian, mais il serait bien le dernier à l'admettre. Manager dans un supermarché, il a du mal à assumer ouvertement son homosexualité hors du milieu. Sa vie sentimentale n'est pas très remplie, mais pour se consoler il a une mère incroyable, une militante gay de premier ordre..."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Arius
30/juin/2019 - 18h26
tictactoc a écrit :
Je suis gay, mais pourquoi toujours copier les américains et pire, faire du tchip avec du gay, y’en a marre gay c’est la vie privée c’est pas du bizzz

oui,mais quand avec la vie privée,tu peux faire du fric,ils ne vont certainement pas s'en priver...

Portrait de Arius
30/juin/2019 - 18h25

Mais ça existe déjà,on appelle ça les séances du gouvernement...

Portrait de tictactoc
29/juin/2019 - 18h48 - depuis l'application mobile

Je suis gay, mais pourquoi toujours copier les américains et pire, faire du tchip avec du gay, y’en a marre gay c’est la vie privée c’est pas du bizzz