19/06/2019 13:10

Affaire des "écoutes" en France: L'ex-président de la République Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption

La justice française a définitivement validé le renvoi devant le tribunal correctionnel de l'ex-président Nicolas Sarkozy, poursuivi notamment pour la "corruption" d'un haut magistrat de la Cour de cassation dans cette affaire révélée par des écoutes téléphoniques, a appris mercredi l'AFP de sources concordantes.

La Cour de cassation a rejeté mardi les derniers recours formés par l'ex-président français, son avocat Thierry Herzog et l'ex-haut magistrat Gilbert Azibert pour éviter un procès pour "corruption" et "trafic d'influence". Ce procès, qui s'annonce comme une première pour Nicolas Sarkozy, par ailleurs menacé par une autre affaire (l'affaire Bygmalion), devrait se tenir à Paris dans les prochains mois.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de A.Thomas
19/juin/2019 - 20h30
Sergent tirailleur Highway a écrit :

Sauf que s'il n'y avait pas eu les écoutes, ils n'auraient pas appris cette pseudo corruption, pseudo puisqu'elle n'a pas eu lieu. Et donc ils n'auraient encore rien contre lui.

S'il n' y avait pas eu tentative de corruption ,les écoutes n'auraient  pas abouti à une inculpation. Les écoutes sont claires ,il s'engage à intervenir pour que le magistrat  obtienne  le poste à Monaco  Echanges de bons procédés. Le fait brut est là. maintenant qu'il passe à côté comme vous le souhaitez chacun son opinion. Moi je retiens la "faute" malversation appelez ça comme vous voudrez. S'il passe à coté ce ne sera pas une première pour un politique. Ils ont l'avantage d'avoir des as du barreau qui connaissent toutes les "ficelles" et qui se font payer à prix d'or. Le petit délinquant avec son commis d"office pourra toujours chouiner en zonzon en criant à l'injustice.

Portrait de A.Thomas
19/juin/2019 - 19h38
Sergent tirailleur Highway a écrit :

Ce qui est marrant, c'est qu'il est interdit de mettre sur écoute un avocat, en effet, de par sa fonction, il doit défendre son client quoi qu'il est fait ou dit et surtout pour que le juge et l'avocat soit sous le même pied d'égalité.. 

Et les juges ont autorisé de faire l'impensable. Alors pourquoi ne mettons pas des juges (tiens ceux du mur des cons) sur écoute? Je suis que parfois ils doivent dire des horreurs.

Si vous ne comprenez pas ça, c'est qu'il est trop tard pour vous et que dans quelques temps vous crierez "Vive l'empereur Emmanuel 1°". 

Et oui, on commence par détruire les avocats et les journalistes, puis après c'est notre liberté qu'on détruira.

Je comprends la non pertinence des écoutes mais il est poursuivi pour corruption de haut magistrat. Les turpitudes des uns n'excusent pas les turpitudes des autres.Ecoutes ou pas il a fait quelque chose qui tombe sous le coup de la loi si les faits reprochés sont prouvés(présomption d'innocence).

Portrait de A.Thomas
19/juin/2019 - 18h22
morrigan13 a écrit :

Combien de parlementaires embauchaient leurs proches fictivement ou non 1 sur 6 ! C'est simplement la fin d'une époque mais comme par hasard, ça tombe toujours sur les mêmes . On parle encore de Macron à Las Vegas pendant la campagne, bien sûr que "non". Si vous trouvez normal que les juges soient allés jusqu'à écouter un ancien président en discussion avec son avocat ? Fillon a eu des ennuis avec la justice quelques heures seulement apres la publication dans les journaux ? Là, c'est pas comme pour Macron, c'est allé à la vitesse de l'éclair. Quant à Sarko, avec toutes les juges qui sont tous à chercher à le faire tomber depuis des années, je pense que si il n'est pas déjà en taule, c'est bien qu'il n'a rien à se reprocher . Il reste le chef de la droite, et  quoi qu'il arrive, ils ne me voleront pas la prochaine élection présidentielle...

Quant à Sarko, avec toutes les juges qui sont tous à chercher à le faire tomber depuis des années, je pense que si il n'est pas déjà en taule, c'est bien qu'il n'a rien à se reprocher

 

Mouais . Il a d'excellent avocats . Certaines  poursuites ont été classées sans suite  pour vice de forme ,non lieu pour manque  de preuves suffisantes ,appels divers et variés qui retardent les procédures,sans compter les "fusibles" qui eux ont été condamnés (comme Guéant ou d'autres).

Si vous le croyez vraiment blanc comme neige tant mieux pour vous . Regardez Balkany qui pendant des années passaient entre les gouttes en criant son innocence et en hurlant sur l'acharnement des juges ..

Pour les "affaires" Macron dont on ne parle plus ,je vous rejoins.

Portrait de A.Thomas
19/juin/2019 - 16h03
morrigan13 a écrit :

C'est la république des juges. Aidés des médias, ils ont déjà volé la dernière élection présidentielle et ils feront tout, même des cas de jurisprudence pour empêcher Sarko de revenir en politique, ce dernier ayant voulu mettre fin à leur toute puissance.  Puisque voter à droite ne sert plus rien, on ira encore plus à droite. A bon entendeur...

Avant d'être celle des juges, c'est celle des corrompus  démasqués..Si les politiques étaient tous intègres, les juges n'auraient rien à se mettre sous la dent.Ce ne sont pas les juges qui trempent dans toutes ces affaires . Ils ne les ont pas créées de toutes pièces. La différence avec avant, c'est que les affaires sortent plus grâce à la presse ,et elles sont plus difficiles à étouffer .

Portrait de A.Thomas
19/juin/2019 - 14h44

Les écoutes ?? Allo Nico !! Pourquoi tu tousses ?