09/06 10:01

Christine Angot a lu hier soir une lettre dans laquelle elle revient sur la polémique qu'elle a déclenchée sur l'esclavage : "Je regrette..." - Vidéo

Comme jeanmarcmorandini.com vous l'a rapporté, Jean-Marc Ayrault, président de la mission de préfiguration de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, a regretté vendredi que les propos polémiques de la romancière Christine Angot sur l’esclavage aient pu être diffusés dans l’émission On n’est pas couché sans être rectifiés.

La chroniqueuse a déclaré samedi dernier lors de l’émission diffusée sur France 2 que «le but avec les Juifs pendant la guerre, cela a bien été de les exterminer», alors qu’«avec l’esclavage des Noirs (...) L’idée c’était au contraire qu’ils soient en pleine forme, qu’ils soient en bonne santé, pour pouvoir les vendre et qu’ils soient commercialisables».

Elle a ajouté que ce n’était «pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes».

Face à la polémique qui a secoué la France et les réseaux sociaux, la chroniqueuse a tenu a rectifier ses propos, en tout cas à les préciser dans une lettre qu'elle a lu à l'antenne et qui commence par "je regrette..".

"Je regrette de ne pas avoir réussi à me faire comprendre et d'avoir blessé par mes propos. Mon intention était à l'opposé.

J'ai voulu rapprocher les deux crimes contre l’humanité que ce sont l'esclavage et la Shoah tout en prenant soin de spécifier la différence fondamentale de méthode dans la déshumanisation (...)

L'expression en 'bonne santé' était évidemment absurde. Je suis bien consciente que de nombreux esclavages ont été estropiés, tués et que les propriétaires exerçaient sur eux un droit de vie et de mort".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilou.St.Bo
9/juin/2019 - 15h59
Sergent tirailleur Highway a écrit :

Je me pose une question. 

En sachant que les rafles de noirs par les européens étaient rares mais que la plupart du temps c'était une vente des tribus vainqueurs des tribus vaincus. 

Doit on considérer les chefs indigènes africains comme des racistes?

Excellente question + 1.000

Portrait de Jilou1994
9/juin/2019 - 15h35

On demande de bien vouloir nous pardonner (sans certitude d'ailleurs de pardon automatique), plutôt que de présenter de façon plus ou moins impersonnelle nos excuses, comme si cela pouvait nous pardonner automatiquement. Une sorte de pensée psychanalytique magique de contentement de soi, d'auto-pardon sans lancer la procédure très humble d'espérer le pardon des personnes offensées. En bref elle réaffirme qu'elle avait raison mais est dans l'embarras de devoir s’excuser tout en réaffirmant l'air de rien que la Shoah, il n'y a pas pire, donc elle avait raison... Les blacks, pas de bol ils arrivent pas à la cheville des médailles d'or de l'horreur.

Portrait de Harriet
9/juin/2019 - 11h03

Parfois, il vaut mieux éviter certaines comparaisons quand on maîtrise mal son sujet ... smiley

Portrait de Pinkiepou
9/juin/2019 - 10h51

On ne t'a que trop bien compris. Des excuses de s'être mal fait comprendre ! Seul la souffrance qui la touche personnellement mérite toutes les attentions .les autres : rien à foutre

Portrait de Juju Sticier
9/juin/2019 - 10h32

A chaque fois que je vois quelqu'un s'excuser à la télé après avoir dit une connerie (une de plus), je repense à l'analyse que Zemmour avait faite à l'époque suite aux propos de Sagnol en 2014 sur " l'avantage du joueur typique africain " :

Je cite : " Dans quel monde on vit ? Dans quel monde on vit où les procès stalinien sont devenu monnaie courante. Dans quel monde on vit où on doit s'auto-accabler, déclarer sa culpabilité devant les caméras de télévision exactement comme dans les procès stalinien dans les années 50 ou dans les années 30 exactement la même chose, la même mécanique intellectuelle. Oui je suis coupable, oui j'ai eu tord excusez-moi si on m'a mal compris, je mérite la mort, oui encore plus !! Je mérite le Goulag, oui excusez-moi encore. Et dans le rôle des procureurs stalinien communiste, les pires totalitaires de l'histoire du 20ème siècle depuis les nazis, on a SOS racisme, on a la LICRA. C'est la même mécanique intellectuelle, exactement la même. C'est humilier pour pouvoir dominer ! "

Même si je déteste Angot, tout est dit.

Portrait de seb2746
9/juin/2019 - 10h19

Trop tard, même le CRIF est plus derrière elle depuis son délire à la tv publique.