31/05/2019 10:30

Héritage de Johnny Hallyday: Accrochage hier en direct autour de l'argent donné à David et Laura pendant l'émission spéciale d'NRJ12 - Regardez

Hier soir en direct sur NRJ 12, Jean-Marc Morandini présentait en direct une émission spéciale d'"Héritages", consacrée à la décision de justice concernant l'héritage de Johnny Hallyday.

Durant l'émission, deux des invités présents en plateau se sont accrochés autour de l'estimation de cet héritage.

"L'argent est la clé de tout ça. Ca me fait quand même rire lorsque l'on dit que les aînés du rockeur veulent le droit moral, une guitare et des santiagues et une pochette dédicacée. Il y a quand même au minimum 60 millions d'euros qui seraient en jeu. Le patrimoine est estimé entre 50 et 100 millions", a déclaré Loic Torino-Gilles, chef des informations au magazine Public.

De son côté, l'avocat Roland Perez a répondu: "Non, ils ne se battent pas pour l'argent, ils se battent d'abord pour une égalité de droits et c'est tout à fait normal."

"Ils ont été mis à l'abris quand même par leur père", a alors affirmé Loic Torino-Gilles.

"Ils ont été mis à l'abris !? Pas du tout, il n'y a pas eu de donation qui a été faite contrairement à ce qui a été dit.", a indiqué Maître Roland Perez.

"Il y a quand même un appartement qui a été acheté pour Laura!", a surenchéri le journaliste.

"Qui a été en partie financé, mais quand on fait des cadeaux à ses enfants  , on ne vient pas leur demander le jour de la succession "rendez-moi les cadeaux", ça n'a pas de sens". Le débat au départ, c'est vraiment ce droit moral de l'oeuvre artistique de leur père. On ne peut pas imaginer que cette oeuvre artistique soit gérée par une seule personne , qui n'est pas artiste, qui n'a pas de connaissance précise de ce que peut être toute l'oeuvre de Johnny Hallyday, mais qui doit être normalement représentée par ses enfants", a conclu Roland Perez.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MARIE13
1/juin/2019 - 12h31

De partie pris et incompétent ce journaliste de Public. 

1) Si l'on reste au niveau financier : une aide (très faible comparée à la totalité de l'héritage) ne justifie pas que l'on déshérite ses enfants . Elle peut toujours être déduite de l'héritage. 

Ne jamais oublié qu'il a déshérité tous ses enfants. Seule Laetitia hérite. Que restera-t-il aux 2 plus petites à la mort de Laetitia?

2) Par ailleurs l'héritage est une reconnaissance symbolique. Etre déshérité est vécu comme un reniement. C'est très violent et agressif, surtout qu'il n"y a plus d'explication possible. On peut alors comprendre Laura et David.

3) Dans tous les cas l'image de Johnny est très abimée. Si cela est vraiment sa décision, sans influence, on peut se demander alors qui il était vraiment pour se conduire ainsi en faisant cette "saloperie". C'est ce qui restera de lui. On peut se demander aussi pourquoi Laetitia ne l'en a pas dissuadé au lieu de nous asséner son discours habituel avec son avocat : "c'est sa décision, il voulait protéger ses filles" (en les déshéritant en réalité, bizarre).  S'il a été influencé par Laetitia, il apparaît alors comme un homme faible et manipulable. Dans tous les cas il sort perdant. C'st vraiment dommage, j'aimai bien l'image que Johnny donnait (avant), mise à part son errance fiscale depuis qu'il avait rencontré la famille Boudoux (devenir Belge, devenir monégasque, la Suisse, Saint Barth paradis fiscal, USA ..)

Quelle surprise nous réserve l'avenir avec les trusts américain? 

Portrait de luciep
31/mai/2019 - 15h39
Citoyen87 a écrit :

La loi permet de déduire les donations faites, de la part héréditaire des enfants. On oublie toujours que les deux cadettes ne sont pas héritières non plus, elles devront attendre le décès de Laetitia et son bon vouloir !

Hé oui et si Laura et David se battent, c'est aussi pour que leurs sœurs héritent comme eux selon le droit français, et ne soient pas obligées d'attendre le décès de leur mère pour recevoir ce qu'elle leur laissera de l'héritage de leur père.

Portrait de seb2746
31/mai/2019 - 11h16
MICMAH458 a écrit :
Si on pouvait déjà éviter de l'appeler L.Hallyday : elle n'a pas hérité (en plus) du pseudo de son mari. Ses seuls noms sont L.Boudou, veuve Smet, me semble-t-il.

Et non, elle a un nom de "scène" bien enregistré elle aussi (comme David).

Elle a touché des chèques pour "représentation/management" durant la vie de son mari sur ce nom.

Rien d'illégal à cela et ça ne change rien à l'héritage, demain n'importe qui peut vouloir un nom de scène comme "kevin hallyday" sans aucun rapport avec l'artiste (pas certain qu'il fasse carrière par contre :P)

Portrait de MICMAH458
31/mai/2019 - 11h07
Si on pouvait déjà éviter de l'appeler L.Hallyday : elle n'a pas hérité (en plus) du pseudo de son mari. Ses seuls noms sont L.Boudou, veuve Smet, me semble-t-il.
Portrait de Lenzo1
31/mai/2019 - 11h04 - depuis l'application mobile

100% d’accord avec l'avocat Roland Perez "Non, ils ne se battent pas pour l'argent, ils se battent d'abord pour une égalité de droits et c'est tout à fait normal."

Portrait de Lenzo1
31/mai/2019 - 11h04 - depuis l'application mobile

100% d’accord avec l'avocat Roland Perez "Non, ils ne se battent pas pour l'argent, ils se battent d'abord pour une égalité de droits et c'est tout à fait normal."