13/05/2019 11:01

Otages - Cette femme a pour habitude d'aller en vacances dans "les zones à risques" pour fuir la masse des touristes: Elle raconte - Vidéo

Ce que l’on qualifie de zone rouge, ce sont des territoires où il est fortement «fortement déconseillé» de circuler. Les niveaux d’alerte varient.

Les zones orange sont «déconseillées sauf si impératifs», les zones jaunes et vertes recommandent une «vigilance normale».

La cartographie établie par France diplomatie évolue au gré des menaces, elle est consultable sur le site du ministère des Affaires étrangères.

Mais certains aiment aller vers le danger en particulier car cela permet de fuir "la masse des touristes" en allant ainsi des zones plus calmes et désertés -et pour cause- par les grands voyages organisés.

C'est le cas de cette femme, Patricia, qui a été rencontré hier par nos confrères de France 3.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JohnMcLeod
13/mai/2019 - 13h28

Le titre est un gros raccourci qui peut-être considéré comme faux.

Elle ne dit pas qu'elle va dans des zones à risques pour éviter les touristes. Elle dit qu'elle va dans des endroits moins touristiques. Qu'elle a été dans la réserve en question (qui n'était pas considérée comme dangereuse par le Quai d'Orsay à cette époque et n'a été considéré comme dangereuse que 1 jour après les enlèvements, elle précise même qu'il y avait un hôtel et que c'était un tant-soit-peu touristique) et dans une autre séquence, elle montre le site du Quai d'Orsay et indique qu'on peut laisser des coordonnées au Quai d'Orsay au cas où. Mais à aucun moment elle dit prendre des risques en allant sur des zones dangereuses. 

Portrait de ditka
13/mai/2019 - 11h57 - depuis l'application mobile
djbaxter a écrit :

Argument complètement bidon, on peut aussi éviter les masses de touriste en visitant les Alpes Suisses en été, la campagne du Danemark, des Pays-Bas, la Forêt Noire allemande, la Norvège .. et sans risquer de se faire enrichir culturellement à coups de machettes.

@djbaxter tout à fait d’accord

Portrait de ditka
13/mai/2019 - 11h57 - depuis l'application mobile

Et après on n’envoie les enfants des autres pour aller les libérer et se sont eux qui y laisse leurs vies pour des abrutis en recherche de sensations débiles. Si ils choisissent d’aller dans ce genre d’endroits qu’ils se débrouilles si ça tourne mal.