06/05 06:08

ALERTE ENLEVEMENT - Le garçon de 2 ans, victime d'un rapt hier en plein centre de Marseille, retrouvé sain et sauf dans un hôtel de Valence

06h03: Le garçon de 2 ans, victime d'un rapt dimanche en plein centre de Marseille, dans le quartier de la Canebière, a été retrouvé sain et sauf dans un hôtel de Valence

"C'est le veilleur de nuit de l'hôtel qui a vu l'alerte enlèvement à la télé et a appelé la police", a expliqué Xavier Tarabeux. Le procureur avait pris la décision, deux heures plus tôt environ, de diffuser une "alerte enlèvement" après la disparition de l'enfant avec un homme inconnu.

Dans un communiqué, les autorités précisaient que le suspect était "un homme de type européen mesurant 1m80, blanc de peau avec une barbe naissante de corpulence très mince, âgé d'environ 35 ans".

L'enfant a échappé à la vigilance de sa mère alors que cette dernière assistait à un office religieux dans une salle de prière évangélique de la Canebière quand l'enlèvement a eu lieu, a précisé à la presse le procureur de Marseille Xavier Tarabeux.

Il s'est alors "retrouvé dehors", a-t-il ajouté. Osnachi avait ensuite été aperçu sur des images de vidéosurveillance "sur la Canebière avec un homme âgé d'une quarantaine d'années, porteur d'une barbe et qui semble alcoolisé", a poursuivi le magistrat, ajoutant que l'auteur du rapt n'avait fait preuve d'"aucune violence".

La mère de l'enfant, qui ne parle pas français, mais anglais, n'a pas reconnu cet homme sur des photos qui lui ont été présentées. Ils ont ensuite été vus peu avant 15h00 à la gare Saint-Charles de Marseille, où les enquêteurs avaient perdu leur trace.

Un chien pisteur avait été engagé mais sans succès.

04h53: Le garçonnet de 2 ans, victime d'un rapt dimanche en plein centre de Marseille, dans le quartier de la Canebière, a été retrouvé sain et sauf dans un hôtel de Valence

23h19: Le ministre de l'Intérieur vient de lancer une alerte enlèvement pour un petit garçon de deux ans et quatre mois enlevé à Marseille (Bouches-du-Rhône), ce dimanche midi.

L'alerte précise que le petit garçon s'appelle Osnachi, il est "de type africain, mesure 90 cm, a les yeux marron, les cheveux noirs crépus sur le dessus de la tête et rasés sur les côtés avec deux bandes plus rasées, de corpulence mince."

Concernant ses vêtements, il porte "une chemise longue de couleur bleu clair à pois, un pantalon écru et des chaussures baskets noires et blanches, ainsi qu'un collier en argent."

Il a été enlevé à Marseille dans le quartier de la Canebière vers 12H40 par un homme de type européen mesurant 1m80, blanc de peau avec une barbe naissante de corpulence très mince, âgé d'environ 35 ans.

23h01: Une procédure "alerte enlèvement" vient d'être lancée par les autorités après le rapt, ce midi, d'un enfant de 2 ans et 4 mois dans le quartier de la Canebière à Marseille.

Osnachi est un petit garçon noir aux yeux marron, "habillé d'une chemise longue de couleur bleu clair à pois, d'un pantalon écru et de baskets noires et blanches".

Les autorités précisent que le suspect est un homme blanc "mesurant 1m80", "avec une barbe naissante de corpulence très mince, âgé d'environ 35 ans".

Si vous localisez l'enfant ou le suspect, contactez la gendarmerie au 0 800 36 32 68.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de boy260
6/mai/2019 - 09h23 - depuis l'application mobile

J ai entendu l alerte enlèvement vers 23h25 sur RTL2. C est assez tard par rapport à la disparition de l enfant.

Portrait de TurnLeft
6/mai/2019 - 01h57

Le petit garçon de deux ans enlevé dimanche après-midi à Marseille a été retrouvé sain et sauf dans un hôtel de Valence (Drôme) avec l’homme qui l’avait enlevé, a annoncé le procureur de la République de Marseille. Le petit Osnachi « va bien » selon Xavier Tarabeux, qui a ajouté que l’alerte enlèvement était levée. L’auteur du rapt, qui a des antécédents judiciaires, a été placé en garde à vue.

« C’est le veilleur de nuit de l’hôtel qui a vu l’alerte enlèvement à la télé et a appelé la police », a expliqué M. Tarabeux. Le procureur avait pris la décision, deux heures plus tôt environ, de diffuser une « alerte enlèvement » après la disparition de l’enfant avec un homme inconnu.