04/04 18:01

Pyrénées-Orientales: Une association découvre une "ferme de l'horreur" et intervient pour sauver les animaux avec l'aide des gendarmes

A Bompas (Pyrénées-Orientales) l'association "Un refuge, un coeur" a découvert ce qu'elle qualifie sur Facebook (voir ci-dessous) de "ferme de l’horreur", et a pu sauver avec l'aide des gendarmes, les animaux qui s’y trouvaient, a rapporté France 3.

La fondatrice de l’association et l'une des bénévoles, Céline Henri, a témoigné sur France 3: "Au départ, nous intervenions sur un cas de maltraitance de cheval sur un terrain privé. Puis, au loin, nous avons aperçu un terrain, de bric et de broc. Nous avons vu des cochons et des chèvres naines. On s’est présenté en faisant croire au propriétaire que nous voulions acheter des cochons, et nous avons pris des photos."

Dans le post facebook publié le 2 Avril dernier, l'association lance l'alerte et explique "Au terme d'une enquête minutieuse Nous sommes parvenus à épargner C'est pauvres bêtes d'incombrables souffrances et de pendaisons assurées c'était horrible des corps gisant à même le sol... [...]". L'association a également ouvert une cagnotte Leetchi afin de récolter les fonds nécessaires aux soins des animaux récupérés.

Toujours selon Céline Henri, le propriétaire pratiquait des abattages "à l'ancienne". Il vendait ses cochons 50€ et ses chèvres 100€ avec possibilité d'abattage. L'homme a été entendu par la police 48 heures après l'alerte, et une semaine après la découverte 13 cochons et 2 chèvres étaient sains et saufs au refuge. Ils seront bientôt disponibles à l'adoption.

Pour l'instant, l'homme a été rappelé à la loi mais pour Céline Henri: "Ce n'est pas fini" car l'homme est "impliqué dans une histoire d’abattage illégal,(et de) travail dissimulé".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cloclo80
5/avril/2019 - 09h02

Ces gens ne sont pas humains , ce sont des monstres .Le monde des animaux est hélas la proie facile de ces sous-hommes , car la douleur ne peut pas être exprimée par ces innocentes bêtes .Un jour peut être le monde prendra conscience que les animaux sont des êtres sensibles et fragiles . Que la loi punissent plus sévèrement ces actes barbares d'un autre temps . Nous sommes en 2019 , pas au moyen âge .

Portrait de jamesbud
4/avril/2019 - 19h08

ouai , en tout cas , c est pas pire que l abattage  pour les cinglés de croyants pour manger HALAL