03/04 15:53

Maxime Nicolle est convoqué pour être placé en garde à vue pour "provocation publique à la commission de violence suivie des faits"

Sur son compte Facebook, Maxime Nicolle révèle être convoqué pour être placé en garde à vue pour

Le gilet jaune relaie le message posté par son avocat Juan Branco, et dans lequel on peut lire:

"Maxime Nicolle convoqué en vue d'un placement en garde à vue dans le cadre d'une procédure politique initiée par le Premier Ministre Edouard Philippe, dans le cadre des événements du mois de mars.

Demain."

Et d'ajouter: "Il est temps de se poser, ensemble, cette question: quel est le prix de notre liberté ?

Et à quoi sommes-nous prêts pour la préserver ?

Je serai, comme avocat, ami, camarade, à ses côtés demain. Soyez le aussi.

Luttez."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Putedelarep
4/avril/2019 - 11h05

En France, comme dans la plupart des pays du monde la liberté s'achète ! Le prix de cette liberté est celui que tes détracteurs accepteront pour te foutre la paix. Vive l'argent et vive la France.

Portrait de jcfrom06
3/avril/2019 - 20h58

quel est  le prix de la  liberté ? 

c'est vraiment une question de crétin qui veut ne imposer aux autres.  il faut vraiment être abruti et ignorant pour trouver ce personnage intelligent.  sans réseaux sociaux il serait juste un plouc dans un bistrot en train de boire des suzes....

Portrait de lucieat
3/avril/2019 - 20h33

" quel est le prix de notre liberté ?" et quel est le prix de la liberté des commerçants d'ouvrir le samedi et de se faire dévaliser ? de perdre son boulot car le lieu de travail est dévasté, ce genre de personnes qui appellent à l'émeute doit être déclaré responsable et punie en conséquence, lui et ses semblables

Portrait de keiradior
3/avril/2019 - 20h23
Polska a écrit :
@slivovice La France de Macron permet à ce parasite qui vit de la générosité de l’etat d’emmerder tout le monde depuis 4 mois alors qu’il ne produit rien et n’est d’aucune utilité pour la société. En dictature, on s’en serait déjà débarrassé.

exactement, ils savent très bien qu'ils sont en démocratie ,et abusent du système, conseillés par leurs avocats payés par ceux qui les manipulent

 dans une dictature, ils seraient au trou (ou pire) depuis longtemps

Portrait de keiradior
3/avril/2019 - 20h21

ah enfin!! On ne peut pas impunément appeler à la violence, remuer la haine sans attendre un coup de bâton, car ils savent très bien tous ces jaunes, qu'ils sont en démocratie bien que braillant le contraire Mais il arrive un moment où la loi s'applique

 après il peut toujours tenter l'expatriation 

Portrait de helloimo
3/avril/2019 - 20h11

Mais qu'il est moche!!!

Portrait de helloimo
3/avril/2019 - 20h11
dominique34 a écrit :

le probléme ,il n y as pas le RSA,ou le chomage

mdr!!!

Portrait de swatss
3/avril/2019 - 19h25
slivovice a écrit :

"provocation publique à la commission de violence suivie des faits"

Encore un exemple de la justice politique, rien de nouveau dans la France de Macron.

Allez hop hop hop , à vous lire , on vas ne plus vous voir pendant un certain temps ,vue que nous sommes dans un pays sous dictature , en garde-à-vue slivovice , c'est ça le France de Macron selon les dires certains...

Portrait de dominique34
3/avril/2019 - 19h16
ciboul a écrit :

Je lui propose la Russie ou le Venezuela s'il veut s'exiler 

le probléme ,il n y as pas le RSA,ou le chomage

Portrait de dominique34
3/avril/2019 - 19h15
slivovice a écrit :

"provocation publique à la commission de violence suivie des faits"

Encore un exemple de la justice politique, rien de nouveau dans la France de Macron.

par ce que vous croyez ce type......je parle de nicolle

Portrait de monette66
3/avril/2019 - 17h49

Le benêt jaune et son avocat bien mûr pour finir en taule tout les deux et n'oubliez pas rodrigues et drouet la bande des DALTONS EN JAUNE ET GRIS HA HA!!!!

Portrait de jarod.26
3/avril/2019 - 16h54
seulement en GAV dommage !
Portrait de satine1
3/avril/2019 - 16h50

Quelle belle tête de premier de la classe il a celui-là ! 

Portrait de alekine1
3/avril/2019 - 15h57 - depuis l'application mobile

C'est marrant je n'ai jamais eu ce genre d'injonction...ah oui c'est normal je ne casse pas avec ma bande 51, je n'appelle pas à tuer du flic ou faire tomber la République.
La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.