30/03/2019 16:01

AVANT-PREMIERE: En Hongrie, les fonds européens sont utilisés pour des projets totalement inutiles - VIDEO

Ce dimanche, à 22h25, France 5 diffusera un documentaire réalisé par Ella Cerfontaine, intitulé "Qu'avons-nous fait du rêve européen ?".

Jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir, en avant-première, les premières images du documentaire. Dans l'extrait, vous allez découvrir qu'en Hongrie, les fonds européens sont utilisés pour des projets totalement inutiles (voir vidéo ci-dessus).

Présentation

A moins de deux mois des élections européennes, peut-on encore ré-enchanter le rêve européen ? Brexit, montée des nationalismes, retour du protectionnisme économique, atteintes à l'état de droit, crise migratoire, incurie des dirigeants qui dilapident les fonds européens dans des projets ubuesques... Comment en est-on arrivé là ? Comment, en l'espace d'un demi-siècle, l'Europe est-elle passée de l'utopie au contre-modèle ? 
De Bruxelles à Budapest, en passant par Varsovie et Lampedusa, une enquête palpitante au coeur des failles du système, des populismes eurosceptiques et des obstacles à l'idéal européen. Un état des lieux et une analyse sans concession pour comprendre ce qui se joue sous nos yeux, recueillant le témoignages d'acteurs de premier plan.
Mais ce film est surtout un appel à l'action. Un manifeste pour nous, citoyens européens, afin que nous réagissions pour avancer à nouveau ensemble vers un destin commun.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Rogers de Montferrand
31/mars/2019 - 13h26

C'est pas du gaspillage la construction de miradors et l'achat de fusil à lunette aux frontières. Le salaire des tireurs d'élite, ce sont des emplois .smiley

Portrait de TROLOLO
30/mars/2019 - 20h10

Il est trololo le gars du train !

Portrait de gtt
30/mars/2019 - 18h50

Bouh !!!! bouh !!!! les vilains Hongrois !!!

Arghhh !!! Bonne krosse propagandeu !!!

 

 

Portrait de Ka
30/mars/2019 - 16h35

"Mais ce film est surtout un appel à l'action. Un manifeste pour nous, citoyens européens, afin que nous réagissions pour avancer à nouveau ensemble vers un destin commun."

Au moins ça assume d'être de la propagande pro-européenne, c'est déjà ça.