12/03 07:15

Au Malawi, le nouveau film Netflix sur un adolescent ingénieux ne convainc pas en raison du dialecte local, le chichewa, qui aurait été "massacré"

"Le Garçon qui dompta le vent", le dernier film de Netflix consacrée au Malawi, a été primé au prestigieux festival de Sundance, aux Etats-Unis, mais n'a pas convaincu le Malawi, où il a été tourné. En cause, le dialecte local, le chichewa qui aurait été "massacré" rapporte TV5Monde.

En ligne depuis le 1er mars, le film s'inspire de l'histoire vraie d'un adolescent malawite William Kamkwamba, qui a construit au début des années 2000 et avec ce qu'il avait sous la main, une éolienne afin de sauver son village de la sécheresse.

"Le garçon qui dompta le vent" est la première réalisation du Britannique d'origine nigériane Chiwetel Ejiofor, mais il a reçu un accueil mitigé au Malawi. "Les Malawites n'ont jamais été l'audience visée pour ce film, et donc l'audience internationale pour laquelle il est destiné ne se préoccupe pas de savoir si le chichewa est massacré", explique le critique malawite Stanley Onjezani Kenani. Dans le film, "le chichewa sonne faux et n'est pas réaliste", a t-il ajouté à l'AFP.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jmmpolyadmin
15/mars/2019 - 13h48 - depuis l'application mobile

test

Les plus vus