17/02 10:37

Alexandre Benalla a déposé plainte contre X après la diffusion par Mediapart de conversations entre lui et Vincent Crase

Alexandre Benalla a déposé plainte contre X  après la diffusion par Mediapart d’enregistrements clandestins de conversations entre lui et Vincent Crase, selon le JDD. Cette plainte a été déposée pour « détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interceptions », « atteinte à l’intimité de la vie privée » et « atteinte à la représentation de la personne », a précisé l’avocate d’Alexandre Benalla, Jacqueline Laffont, à franceinfo.

Le 31 janvier, Mediapart avait diffusé des extraits sonores d’un échange entre Alexandre Benalla et Vincent Crase, captés dans des conditions non révélées, lors d’une rencontre, le 26 juillet, en violation de leur contrôle judiciaire.

Une semaine plus tôt, l’ancien collaborateur de l’Elysée et l’ex-employé de LREM avaient été mis en examen dans l’enquête sur les violences du 1er mai 2018, point de départ de l’affaire qui embarrasse depuis plus de six mois l’exécutif.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Voltaire .
17/février/2019 - 18h26

Grandiose !!!! Trop fort .... 

Portrait de nibali
17/février/2019 - 17h44

Ce sont les conseillers de communication de Macron qui lui ont soumis l'idée de déposé plainte. Devant une tel absurdité, je ne vois pas d'autre explication.

Portrait de Visiteur96
17/février/2019 - 17h40

Il est pas en prison lui ??!!!! Port d'arme illégal, mensonge sous serment devant une commission parlementaire, usage de faux passeport diplomatique, violence en réunion, ….. etc. Ce voyou des quartiers a un casier plus long que le bras, et il est encore en liberté (???!!!). JUSTICE ! VITE ! Sinon les gilets jaunes vont vraiment exploser !

Portrait de colin33
17/février/2019 - 17h11 - depuis l'application mobile

Il va se faire passer pour une victime !!!

Portrait de Capri
17/février/2019 - 17h09

L’enregistrement de la rencontre interdite du fait du contrôle judiciaire a eu lieu... dans l’appartement de la Cheffe  la sécurité de Matignon (qui doit vraisemblablement être un appartement de fonction d’ailleurs). Soit ça s’est fait avec un smartphone, soit l’appartement était « sonorisé » : par qui ? C’est totalement rocambolesque. Cette affaire montre que quand un morceau du fruit est pourri, il contamine tout le fruit, et même toute la corbeille de fruits...

Portrait de Cranus
17/février/2019 - 11h41

Fumier !

Portrait de jarod.26
17/février/2019 - 11h05
les c.. osent tout sérieux oO
Portrait de MacTV
17/février/2019 - 10h42

Et le con, tu ne sais pas qu'il t'était interdit de rencontrer Crase !??? Alors il vaut mieux faire profil bas... et fermer désormais ta petite gueule !

Les plus vus