30/01 10:46

L'incendie qui a visé les locaux de France Bleu Isère dans la nuit de dimanche à lundi a été revendiqué sur un site anarcho-libertaire

Dans la nuit de dimanche à lundi, un incendie a détruit les locaux de la station France Bleu Isère, à Grenoble. Selon le site Internet de la radio du groupe public, les faits ont été revendiqué dans un message posté sur un site anarcho-libertaire, anticapitaliste.

"Beaucoup font couler l’encre à propos des médias pour les critiquer, peu font couler l’essence dans leur locaux pour les incendier. A cela on remédie. Dans les bureaux des radios dans le centre-ville, lundi. Dans la tour hertzienne en périphérie, cette nuit", précise le texte qui dénonce "les industriels d’hypnoses collectives, contre les fabricants de subjectivités consentantes à la société existante".

Et d'ajouter : "Bravo aux individu·e·s  enfin, qui, par monts et par vaux, perpétuent l'attaque et veulent tout mettre à sac".

La PDG de Radio France Sibyle Veil a dénoncé lundi l'incendie qui a touché les locaux de la radio France Bleu Isère à Grenoble, un "acte criminel et odieux" qui a "profondément choqué" l'ensemble du groupe public. "L'incendie qui a détruit une partie importante des locaux de France Bleu Isère à Grenoble cette nuit nous a tous profondément choqués", a indiqué lundi la dirigeante de Radio France, dans un message aux collaborateurs du groupe.

Aucun blessé n'est à déplorer mais les dommages matériels sont considérables. Il faudra de longues semaines pour remettre les locaux en état. Les locaux de France Bleu Isère, qui fait partie du réseau de radios locales de Radio France, ont été partiellement détruits dans la nuit de dimanche à lundi à Grenoble par un incendie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de shuffleup
31/janvier/2019 - 07h43 - depuis l'application mobile

les mêmes qui avaient fait brûler une gendarmerie à Grenoble

Portrait de nina83
30/janvier/2019 - 12h40

anarcho-machin chose qui enfilent leurs gilets jaunes tous les samedis, ils détestent les médias et les journalistes infos donc ils suppriment.... tout à fait leur façon de faire, la France c'est devenu la Corse aujourd'hui smiley

Portrait de seb2746
30/janvier/2019 - 12h25

C'est faux, on a dit que c'était les GJ, du ministère jusqu'au journal c'est dit tel quel et c'est la VERITE, "croivez-nous" smiley