17/01 17:01

Bilal Hassani, qualifié pour la finale de "Destination Eurovision", répond aux critiques de Philippe Manoeuvre: "C'est super irrespectueux" - VIDEO

Hier soir, Bilal Hassani était l'invité de Cauet sur NRJ. Le chanteur qui a été qualifié pour la finale de "Destination Eurovision" est revenu sur les propos tenus par Philippe Manoeuvre, ex-juré de "Nouvelle Star", samedi dernier sur RTL.

"Est-ce que le mec est très beau? Il y a que sur le physique qu'il peut les avoir avec une chanson comme ça. Clairement, ça va être le chanteur, pas la chanson (...) C’est la fête à neu neu l'Eurovision, il faut y aller avec des transsexuels barbus, il faut y aller avec des bonnes femmes qui ont de l’abattage", a-t-il déclaré.

"J’en ai entendu parler ! Chacun ses goûts, s’il n'aime pas le titre, il aime pas le titre ! Mais je trouve ça super irrespectueux envers l’Eurovision quand-même, au-delà de moi personnellement", a indiqué Bilal Hassani sur le plateau de l'émission de Cauet.

Et d'ajouter : "L’Eurovision c’est le plus grand show musical de tous les temps, c’est le plus regardé, c’est plus regardé que le Halftime Show du Superbowl ! C’est un show qui unit les nations tous les ans, qui a été créé en 1956, après ce qu’il s’était passé [la guerre] et l’Europe voulait créer un moment, une soirée dans l’année où tout le monde se rassemblait".

"Le qualifier de fête à Neu-Neu et de prendre comme exemple la Drag Queen Conchita Wurst, qui est une Drag Queen et pas une transgenre, c’est hyper réducteur surtout de le réduire à son look alors que Conchita avait un titre mortel", a conclu Bilal Hassani.

Jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir les propos de Bilal Hassani hier soir dans "C'Cauet" sur NRJ (voir vidéo ci-dessus - à partir de 6 minutes).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de france66
18/janvier/2019 - 10h34

Zut, je pensais que c'était une fille...

Portrait de france66
18/janvier/2019 - 10h33

Zut, je pensais que c'était une fille...

Portrait de GABY
18/janvier/2019 - 10h27

poyaso tu es un raciste va deverser ta haine ailleur

Portrait de GABY
18/janvier/2019 - 10h24
poyaso a écrit :

si tous les noirs et les arabes de France pouvaient devenir des vincent mcdoom ou des Billal hassani j'vous raconte pas le paradis que deviendrait ce pays :p

le paradis que ce serais sans tes commentaires

Portrait de duke
17/janvier/2019 - 21h30
Linoïe a écrit :

Et bien ce n'est pas encore cette année, que la France va gagner...... entre le look du chanteur et la chanson pourrie.....

En même temps que la France gagne ou pas...on s'en ...complètement!

Portrait de bibilababiole
17/janvier/2019 - 20h02
Wouhpinaise a écrit :

Le style du chanteur fait aussi partie de sa prestation. En s'accoutrant de la sorte, Hassani, comme Wurst, veut se démarquer des autres avec une allure peu banale dont il sait parfaitement qu'elle sera sujette à critiques. C'est de la provocation. Mais c'est son choix, alors qu'il en assume les conséquences (sans vouloir être méchant). ;)

Le look fait partie de l'artiste : Bowie, Lady gaga, Marilyn Mansion, Klaus Nomi ; Kiss( pour n'en citer que quelques uns) ont également choisi de "provoquer" dans leurs tenues et/ou maquillage… se "travestir" pour monter sur scène fait partie du spectacle (théâtral ou musical) et on peut remonter des siècles en arrière pour le constater.Là, ce qui est nauséabond dans le discours de Manoeuvre, c'est que pour "réussir" à l'Eurovision, il faudrait s'afficher LGBT. Mais il n'y a pas que Manoeuvre qui est en cause : je suis juste affligé qu'en 2019, on en soit encore là.

Portrait de Wouhpinaise
17/janvier/2019 - 18h49
bibilababiole a écrit :

Manoeuvre oublie salvador Sobral, victorieux il y a deux ans et loin des clichés qu'il balance. On a le droit de ne pas aimer l'eurovison, son défilé parfois un peu kitsch mais cela reste une fête musicale bon enfant, une ouverture vers les autres nations… ou plus simplement vers les "autres". 
Mon seul regret, c'est que le règlement de l'Eurosvison n'impose pas à chaque nation de chanter 1 année sur 2 dans leur langue natale.
Je trouve assez insupportable et hypocrite cette incursion de quelques gimmicks en anglais (comme pour Amir ou Bilal), histoire d'être plus "euro-compatible". Sobral l'a démontré : suffit juste que la chanson soit bonne.

Dans le cas de Bilal, je fais le pari, s'il représente la France, qu'il finira dans les 3 premiers (et cela inclut la première place). Le titre est bien construit, accrocheur dès la première écoute et la voix est plutôt au rendez-vous.
Maintenant, chacun a le droit, musicalement, de ne pas aimer mais que le débat se décale sur "l'extravagance" du jeune homme est indigne, surtout de la part de Manoeuvre qui a fréquenté des rockers aux comportements et aux looks marginaux.

Le style du chanteur fait aussi partie de sa prestation. En s'accoutrant de la sorte, Hassani, comme Wurst, veut se démarquer des autres avec une allure peu banale dont il sait parfaitement qu'elle sera sujette à critiques. C'est de la provocation. Mais c'est son choix, alors qu'il en assume les conséquences (sans vouloir être méchant). smiley

Portrait de Linoïe
17/janvier/2019 - 18h19

Et bien ce n'est pas encore cette année, que la France va gagner...... entre le look du chanteur et la chanson pourrie.....

Portrait de bibilababiole
17/janvier/2019 - 17h25

Manoeuvre oublie salvador Sobral, victorieux il y a deux ans et loin des clichés qu'il balance. On a le droit de ne pas aimer l'eurovison, son défilé parfois un peu kitsch mais cela reste une fête musicale bon enfant, une ouverture vers les autres nations… ou plus simplement vers les "autres". Mon seul regret, c'est que le règlement de l'Eurosvison n'impose pas à chaque nation de chanter 1 année sur 2 dans leur langue natale.Je trouve assez insupportable et hypocrite cette incursion de quelques gimmicks en anglais (comme pour Amir ou Bilal), histoire d'être plus "euro-compatible". Sobral l'a démontré : suffit juste que la chanson soit bonne.Dans le cas de Bilal, je fais le pari, s'il représente la France, qu'il finira dans les 3 premiers (et cela inclut la première place). Le titre est bien construit, accrocheur dès la première écoute et la voix est plutôt au rendez-vous.Maintenant, chacun a le droit, musicalement, de ne pas aimer mais que le débat se décale sur "l'extravagance" du jeune homme est indigne, surtout de la part de Manoeuvre qui a fréquenté des rockers aux comportements et aux looks marginaux.

Portrait de gégé
17/janvier/2019 - 17h09

 c 'est quoi ça ????

Les plus vus