17/01/2019 10:46

Espagne: Un petit garçon de 2 ans coincé depuis dimanche dans un puits très étroit et profond - Les recherches se poursuivent aujourd'hui

Le sort du petit Julen tenait hier soir encore l'Espagne en haleine, les secours tentant par tous les moyens de retrouver ce garçonnet de deux ans coincé depuis quatre jours dans un puits très étroit et profond.

Les autorités ont identifié des cheveux de l'enfant, retrouvés dans ce puits de 25 centimètres de diamètre et environ 100 mètres de profondeur.

"On a trouvé un peu de cheveux et les tests d'ADN réalisés par la Garde civile, certifient qu'ils appartiennent à l'enfant", a expliqué sur la Cadena SER le préfet d'Andalousie, Alfonso Rodriguez Gomez.

Ces cheveux sont la première preuve irréfutable du fait que Julen s'y trouve. Jusqu'ici, le seul indice était un sachet de friandises retrouvé dans le puits.

Selon sa famille, il jouait dimanche sur un terrain de Totalan, village proche de Malaga, dans le sud du pays, tandis que ses parents déjeunaient près de là, quand il est tombé dans ce puits non signalisé.

Les autorités n'ont pour l'heure aucune preuve que l'enfant est vivant. "Il y a un espoir de vie mais il diminue à chaque minute qui passe", avait souligné mardi Miguel Angel Escaño, le maire de Totalan.

Les parents de l'enfant se sentent "morts, mais avec l'espoir d'avoir un ange qui nous aide à le sortir vivant", a déclaré à la presse son père, José.

"On dirait que ça dure depuis des mois", a-t-il dit, très ému.

Une équipe de psychologues assiste les parents, qui "sont brisés", déclarait lundi sur la radio publique RNE Elena Trigo, porte-parole des services d'urgence d'Andalousie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
17/janvier/2019 - 11h45

pauvre petit bout! j'espère pour lui, malheureusement, qu'il est mort en tombant, sinon, quelle terreur, surtout si jeune, plus la faim, la soif, le noir et quelle épreuve pour les parents. C'est le problème des nouveaux puits, avant, ils étaient creusés à la mains et faisait un certain diamètre assez large pour qu'un homme puisse y descendre, avec les nouvelles méthodes à tarière, un simple trou qu'on "buse" et c'est bon, si on le met pas une grosse plaque de béton dessus, n'importe quel animal ou très jeune enfant peut y tomber