07/01 11:58

Suite à plusieurs agressions de ses journalistes ce week-end, la rédaction de BFMTV décide de ne pas couvrir aujourd'hui la mobilisation des "gilets jaunes"

Les journalistes du service reportage de BFMTV ont décidé de ne pas couvrir les actions des "gilets jaunes" lundi pour protester contre les agressions subies ce weekend par plusieurs de leurs collègues, a-t-on appris auprès de la Société des journalistes (SDJ) de la chaîne d'info. Samedi, une équipe de journalistes de la chaîne et leurs gardes du corps ont essuyé des coups lors d'une manifestation de "gilets jaunes" à Rouen, tandis qu'une de leurs collègues a été légèrement blessée par un jet de pétards sur les Champs-Élysées. Après ces nouveaux incidents, "l'ensemble du service reportage, appuyé par la rédaction, a décidé d'un commun accord de ne pas se rendre sur un rond-point ou une quelconque mobilisation du mouvement des +gilets jaunes+ ce lundi en signe de protestation", selon un message adressé par les journalistes à la direction de la chaîne.

"Nous avons signifié cette décision de droit de retrait à notre direction après les agressions dont certains de nos collègues ont fait l'objet ce weekend, nous ne souhaitions pas donner la parole à des +gilets jaunes+ ce lundi pour contester l'action de certains d'entre eux", a expliqué à l'AFP François Pitrel, président de la SDJ de BFMTV. "On sait que la totalité des +gilets jaunes+ n'est pas en cause, mais là les faits sont extrêmement graves et inquiétants de notre point de vue, pour la liberté de la presse et la façon dont on travaille au quotidien avec ces manifestants depuis plusieurs semaines", a-t-il estimé.

"On ne voulait pas donner la parole aux +gilets jaunes+ pour qu'ils réfléchissent dans leur ensemble, et montrer à notre direction et aux gens qui soutiennent ce mouvement que la démocratie c'est aussi la liberté de la presse", a complété le président de la SDJ de la chaîne d'info. "Ces violences qui se sont reproduites ce weekend sont totalement inacceptables, on les condamne extrêmement fermement comme le fait notre rédaction, et nous comprenons cette manifestation de colère parce que ce qu'ils ont subi ce weekend est grave, elle est légitime" a réagi auprès de l'AFP Hervé Béroud, directeur général de BFMTV. "Vu ce qu'il s'est passé ce weekend et les weekends précédents, cette décision est compréhensible", a-t-il ajouté, estimant que "cette expression de violence contre les journalistes et en particulier ceux de la chaîne est inédite".

"Nous continuons, comme nous le faisons depuis le début, à tout mettre en oeuvre avec la rédaction pour faire en sorte que les journalistes de BFMTV puissent travailler sur le terrain dans les meilleures conditions possibles", notamment via le recours à des agents de sécurité, et tout cela "pour que BFMTV puisse continuer de faire normalement son métier d'informer", a-t-il ajouté. Les journalistes de la chaîne ont été régulièrement pris à partie lors de manifestations de "gilets jaunes" à Paris et en régions depuis le début du mouvement.

Ce samedi, durant "l'acte VIII", une équipe de BFMTV accompagnée d'agents de sécurité, qui filmait dans le centre de Rouen, a été "coursée" et a essuyé des coups de la part de manifestants, tandis qu'à Paris, "un manifestant ou en tout cas une personne portant un gilet jaune" a délibérément jeté des pétards au pied d'une journaliste de la chaîne, la brûlant légèrement à la jambe, a rappelé M. Pitrel.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Hexagone
8/janvier/2019 - 07h44

Bon débarras, ils ne cherchent que le côté sensationnel, violence dérapages et autres... aucun travail de fond ni de recul. 

Portrait de vinze
7/janvier/2019 - 22h25 - depuis l'application mobile

Au moins bactérie tu portes bien ton pseudo.

Portrait de bruno.13
7/janvier/2019 - 18h43

Enfin, cela fait des semaines que les médias ne font que jeter de l'huile sur le feu au prétexte de leur devoir d'information ou plus exactement de leur audience accrue qui leur permet de se faire un fric monstre en pub sur le dos des français qui doivent supporter tout ca. Arrêtez de parler de ces connards, cela aidera au retour au calme car sans couverture médiatique, les gilets jaunes ne sont plus rien

Portrait de Tibono24
7/janvier/2019 - 18h41
markolopo a écrit :

Il suffirait que les jounaux TV de TF1, France 2 et France 3 ET les chaînes infos ne couvrent plus les actions des GJ pour que cet agrégat de racailles disparaisse de lui-même.

A croire, que les JRI n'ont pas encore assez pris sur la gueule.

Excellente idée!

Portrait de Tibono24
7/janvier/2019 - 18h41
La République.c'est.moi a écrit :

J'ai toujours appris que les gens qui répètent les mêmes adjectifs sont en  réalité en rejet de leur propre existence. 

Par ex des homophobes sont des homo refoulés. 

Vous, vous êtes obsédé par le fachisme. 

À méditer 

Bien répondu!!! 

Portrait de nina83
7/janvier/2019 - 16h47

tant mieux, les autres journalistes devraient suivre leur exemple, vu comme ils sont accueillis par les GJ à chaque fois.

Portrait de Chris33
7/janvier/2019 - 15h49

ils vont vite être en manque de désinformations, c'est les maghrébins, et les migrants qui vont être leurs cibles pour compenser.

Portrait de legaulois2009
7/janvier/2019 - 14h43

BFMMACRON  a reçu des ordres de leurs patron macron

 

Portrait de jarod.26
7/janvier/2019 - 14h05
ha enfin qu'on passe à autre chose
Portrait de MICMAH458
7/janvier/2019 - 13h44
Jilou1994 a écrit :

Cela nous fera des vacances parce que 80% de leurs images et commentaires sur les gilets jaunes sont celles où les débordements de quelques casseurs sont mis en avant pour minimiser leurs revendications. 

D'accord en tous points avec vous.  Il est vrai que pour les chaînes d'infos en continu comme BFM et LCI, montrer les endroits où ça se passe normalement bien est beaucoup moins vendeur pour elles...

Portrait de Claudie
7/janvier/2019 - 13h43
Llobrega a écrit :

Les tuches  a longueur de JT ça finit par saouler

J adore 

Portrait de 7440
7/janvier/2019 - 13h35
TheBoss a écrit :

C'est un cadeau qu'ils font au Gilets Jaunes de ne plus couvrir leurs mobilisation, ils les dénigreront moins les manifestants. BFM TV n'est que mensonges et propagande. D'autres chaînes les couvriront vu que les Gilets Jaunes font de l'audience.

+100.000

Portrait de oxdee
7/janvier/2019 - 13h06

Pas de désinformation ?! Merde mais qu'est-ce qu'on va faire ?!

Portrait de Jilou1994
7/janvier/2019 - 12h21

Cela nous fera des vacances parce que 80% de leurs images et commentaires sur les gilets jaunes sont celles où les débordements de quelques casseurs sont mis en avant pour minimiser leurs revendications. 

Portrait de Linoïe
7/janvier/2019 - 12h13

Bonne nouvelle.......... Je pourrai de nouveau les écouter et les regarder. L' actualité concernant les GJ ne m'intéresse plus ........mais alors plus du tout.

Portrait de monette66
7/janvier/2019 - 12h12

C'est pas trop tôt les autres devraient en faire autant

Portrait de Zzzpoubl3
7/janvier/2019 - 12h11

Et ils ont bien raison ! 

Quand les gilets jaunes arrêteront de se comporter comme des sauvages on en reparlera. On a assez vu ce que ces dégénérés font comme mal à notre pays.

Et ca permettra de parler d'autres choses !