02/05/2010 09:42

Nouveaux incidents à Tremblay-en-France cette nuit

Un bus des Courriers d'Ile-de-France (CIF) a de nouveau été pris pour cible par des jets de projectiles samedi à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), poussant les conducteurs a faire valoir leur droit de retrait et à cesser le travail, a-t-on appris de source syndicale.

"Le bus, qui assure la liaison entre le Vert Galant (Villepinte) et l'aéroport de Roissy, a été attaqué vers 17H05, dans la cité des Merisiers, par une quarantaine de personnes cagoulées qui ont d'abord tenté d'arrêter le bus avant de lancer des projectiles" a expliqué à l'AFP le conducteur du bus pris pour cible, qui a souhaité garder l'anonymat.

"Comme ils ont vu que je ne m'arrêtais pas, ils ont tenté de lancer un pavé dans le pare-brise puis nous ont lancé plusieurs projectiles, peut-être des tirs de flashball aussi. J'ai dit aux passagers présents de se coucher" a-t-il relaté, visiblement encore sous le choc.

"Plusieurs voitures étaient en feu dans la cité, ils ont sans doute voulu faire pareil avec le bus", a conclu le conducteur.

"On a rappelé tous les bus au dépôt, la police est déjà sur place pour faire les premières constatations, les représentants syndicaux sont tous là et on attend notre direction" a pour sa part déclaré Wajih Ben Abdelmalek, représentant syndical.

C'est la troisième fois en un peu plus d'un mois que des bus sont la cible de jets de projectiles à Tremblay-en-France, entraînant à chaque fois un arrêt de travail de la part des conducteurs des CIF.

Rappelons qu'un incident s'est déjà produit cette semaine après un reportage diffusé sur TF1: (cf: http://www.jeanmarcmorandini.com/article-38711-tremblay-en-france-des-journalistes-et-des-crs-caillasses.html )

"Nous étions en discussion pour récupérer certains des anciens itinéraires sur les lignes qui avaient été détournées, ainsi que pour alléger le dispositif en vue d'aller vers un retour à la normale petit à petit. Là c'est impossible et ce sont encore les usagers qui vont en payer les conséquences" a ajouté M. Ben Abdelmalek.

Un "atelier" destiné à de décortiquer les mesures de sécurité mises en place par l'entreprise pourrait se tenir lundi à la préfecture de Bobigny en présence du nouveau préfet du département Christian Lambert, a indiqué le syndicaliste.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Michelet09
2/mai/2010 - 11h09

bravo ! idée géniale :idea:

Portrait de tambru
2/mai/2010 - 11h05

C'est une idée à creuser

Portrait de Theotim
2/mai/2010 - 10h55

On place des militaires dans un faux bus et quand la bande arrive, on envoie une bonne rasade de mitraillette dans le tas.

Portrait de jblr17
2/mai/2010 - 10h53

Comme c'est beau, leur "vivre ensemble"...

Portrait de tambru
2/mai/2010 - 10h46

Au secours Charles Martel, reviens

Portrait de marroon
2/mai/2010 - 10h30

Heureusement que je ne suis pas policier sinon j'aurais déjà fait une grosse bavure...
"Blague à part", je pense qu'il faut que les autorités réinvestisse le quartier, parce que là, on leur laisse de plus en plus le champ libre à toutes leurs conneries.
Et franchement cette histoire de pauvreté, de chômage, c'est des conneries ! Comment veut-tu qu'un jeune se motive a aller bosser pour gagner 1200€ / mois alors qu'en faisant du trafic de drogue dans son quartier, il se fait au moins cette somme sinon plus et sans bouger son cul.
Moi je dis juste on parle des retraites en ce moment, mais quand ces jeunes auront 40 ou 50 ans, qu'ils auront fait de la prison, qu'ils auront cotisés a rien dans leur vie et qu'il viendront râler parce qu'ils faut bosser jusqu'à 70 ans ? Je leur cracherais à la gueule, tout simplement.

Portrait de javaisraison
2/mai/2010 - 10h30


Il y a déjà des zones de non-droits en France. Pour preuve, ben ça justement. C'est à dire un quartier, ou un mail dans lequel les "uniformes" ne sont pas les bienvenus car ils dérangent l'économie souterraine.

Portrait de levraithek
2/mai/2010 - 10h18

c'est de la connerie ces histoire de pas de taf de considération et bla et bla .... ,
faudrait voir a se remettre en question mais que voulez vous demandez a ce genre d'individus qui trouve normal de s'en prendre à des gens et des bien matériels , j'ai jamais étais pour un état militaire , mais j'ai l'impression que la France en as besoin , alors pourquoi ne pas y venir à cette lois du "couvre feux" ....
et si ya des français qui s'en indigne et bien qu'ils le fassent en silence sa nous feras des vacances marre de cette mentalité a la con qui consiste a s'indigner du matin au soir .....:twisted:

Portrait de paac2a
2/mai/2010 - 10h07

Oui, mais si la justice veut faire plus, on l'accuse d'acharnement !:

Portrait de paac2a
2/mai/2010 - 10h06

il faut surtout stopper cette racaille qui prive les habitants de tramblay de bus ! si seulement la population pouvait se revolter contre ces jeunes cons !

Portrait de javaisraison
2/mai/2010 - 09h59

Chez moi les transports en commun ne fonctionnent pas le 1er mai. Ca fait au moins 1 jour dans l'année ou personne ne risque de se prendre un projectile dans la tronche...
Sinon, ben que dire... l'éternel débat des désoeuvrés par ce que sans boulot et vivant en banlieue. Ben je vis en banlieue, j'ai pas de taf (je totalise environ 10 ans de boulots + 6 ans de chômage, suis jamais partie en vacances... mais je n'ai jamais caillassé de bus, de flics, de pompiers...
La différence entre eux et moi : l'éducation et des parents non démissionnaires.