20/12 14:48

Une enseignante convoquée par le rectorat après avoir vivement critiqué Emmanuel Macron dans un texte publié sur le net

Après la dernière allocution d'Emmanuel Macron diffusée à la télévision, une professeure s’en était pris au président de la République. « Emmanuel Macron est terne, Emmanuel Macron est vieux, Emmanuel Macron n’est pas un président. Emmanuel Macron est un commercial arrivé au pouvoir par le pouvoir des urnes funéraires. Ton bulletin de vote signe ta perte camarade. », avait-elle déclaré dans un texte intitulé "Le grand chef blanc a parlé" publié sur le site dijoncter.info.

Suite à cette publication, Sophie Carrouge, professeure de lettres dans un lycée de Dijon est convoquée aujourd'hui par sa hiérarchie afin de s’explique.

Contacté par Le Parisien sur les raisons de la convocation de Sophie Carrouge, le rectorat de l’académie de Dijon indique qu’il s’exprimera sur le sujet dans l’après-midi. Nos confrères indiquent que dans le même temps, un appel à manifester a été lancé devant les grilles de l’institution pour soutenir l’enseignante.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mbb
21/décembre/2018 - 14h16
markolopo a écrit :

Elle aurait simplement signée de son nom, voire en ajoutant sa profession, il n'y aurait eu aucun souci.

Malgré tous les raccourcis malhonnêtes et/ou stupides, la seule chose qui lui est reprochée est d'avoir associer le nom du lycée Le Castel a sa propagande.

Un lycée n'a pas à être associée à des engagements partisans. C'est simple, mais encore trop compliqué à respecter par les fascistes et les crypto-fascistes.

Vous êtes décidément  trop drôle à lire.

Votre monde est très caricatural en fait : marcolopo d'un coté, seul,  et en face, des "fascistes et des crypto-fascistes" partout !!!!! smileysmiley

Portrait de markolopo
21/décembre/2018 - 14h01
Prospérine a écrit :

Ah oui??? C'est stipulé ou??? j'entends en dehors de son établissement et de sa classe

Elle aurait simplement signée de son nom, voire en ajoutant sa profession, il n'y aurait eu aucun souci.

Malgré tous les raccourcis malhonnêtes et/ou stupides, la seule chose qui lui est reprochée est d'avoir associer le nom du lycée Le Castel a sa propagande.

Un lycée n'a pas à être associée à des engagements partisans. C'est simple, mais encore trop compliqué à respecter par les fascistes et les crypto-fascistes.

Portrait de djbaxter
21/décembre/2018 - 11h03
swatss a écrit :

Ah ben oui tiens , c'est très judicieux de sa part d'agir ainsi , depuis quand c'est intelligents de critiquer son patron , c'est comme si un employé librement critiquer insulter son patron ,sans que ce dernier ne réagisse , alors éviter s'il-vous-plaît d(utiliser à outrance le mot démocratie afin de justifier votre position politique....

Macron est le patron des fonctionnaires de l'Elysée, et chef des Armées, pour tous les autres Français c'est leur Président. Il est à notre service, il mange, il s'habille, il se déplace avec notre argent, grâce à notre travail. C'est ce qu'on appelle remettre l'église au centre du village. Bien sûr, ce n'est que de la théorie.. en pratique, il nous la fait à l'envers comme les autres depuis 40 ans.

Portrait de gros ours
20/décembre/2018 - 21h45
KANGABA a écrit :

 C'est surprenant cette manie de certains d'inventer des lois pour critiquer Macron. L'obligation de resserve a été supprimée en ce qui concerne le contenu des opinions (liberté d'expression) mais pas sur le mode d'expression. Autrement dit elle peut dire ce qu'elle veut tant qu'elle ne tient pas de propos outranciers ou injurieux et elle ne doit pas en faire la publicité en diffusant ces propos notamment sur des sites internets ou des journaux ce qui est le cas ici.

Ou est l'injure ou l'outrance?

Portrait de Prospérine
20/décembre/2018 - 21h31
swatss a écrit :

Ah ben oui tiens , c'est très judicieux de sa part d'agir ainsi , depuis quand c'est intelligents de critiquer son patron , c'est comme si un employé librement critiquer insulter son patron ,sans que ce dernier ne réagisse , alors éviter s'il-vous-plaît d(utiliser à outrance le mot démocratie afin de justifier votre position politique....

En quelle année Macron est son patron??

Lui et elle n'ont qu'un seul patron : Nous, les citoyens! Au mieux elle a des chefaillons mais qui resterons moins longtemps qu'elle à leurs postes

Portrait de Prospérine
20/décembre/2018 - 21h27
Linoïe a écrit :

Un enseignant est soumis au devoir de réserve. Donc cette prof sera "sanctionnée" et ce ne sera pas encore la faute d'Emmanuel Macron...

Ah oui??? C'est stipulé ou??? j'entends en dehors de son établissement et de sa classe. 

ça a été aboli il y a bien longtemps

Portrait de Prospérine
20/décembre/2018 - 21h25
Linoïe a écrit :

Un enseignant est soumis au devoir de réserve. Donc cette prof sera "sanctionnée" et ce ne sera pas encore la faute d'Emmanuel Macron...

Ah oui??? C'est stipulé ou??? j'entends en dehors de son établissement et de sa classe

Portrait de KANGABA
20/décembre/2018 - 19h14
gros ours a écrit :

C'est surprenant cette manie de certains d'inventer des lois pour defendre le roi.

L’obligation de réserve a été supprimée par la loi du 13 juillet 1983. Elle ne s’applique plus que pour les magistrats (auxquels s’adresse toujours l’article 10 de l’ordonnance n°58-1270 du 22 décembre 1958) ou  certains fonctionnaires à l’occasion de circonstances exceptionnelles (le contexte diplomatique par exemple) qui ne concernent pas l’exercice ordinaire des agents de l’Éducation nationale. La loi du 13 juillet 1983 leur reconnaît une totale liberté d’opinion (Art. 6), l’activité politique (Art. 7) et syndicale (Art. 8) et le droit de grève (Art. 10).

 C'est surprenant cette manie de certains d'inventer des lois pour critiquer Macron. L'obligation de resserve a été supprimée en ce qui concerne le contenu des opinions (liberté d'expression) mais pas sur le mode d'expression. Autrement dit elle peut dire ce qu'elle veut tant qu'elle ne tient pas de propos outranciers ou injurieux et elle ne doit pas en faire la publicité en diffusant ces propos notamment sur des sites internets ou des journaux ce qui est le cas ici.

Portrait de Linoïe
20/décembre/2018 - 18h37
gros ours a écrit :

C'est surprenant cette manie de certains d'inventer des lois pour defendre le roi.

L’obligation de réserve a été supprimée par la loi du 13 juillet 1983. Elle ne s’applique plus que pour les magistrats (auxquels s’adresse toujours l’article 10 de l’ordonnance n°58-1270 du 22 décembre 1958) ou  certains fonctionnaires à l’occasion de circonstances exceptionnelles (le contexte diplomatique par exemple) qui ne concernent pas l’exercice ordinaire des agents de l’Éducation nationale. La loi du 13 juillet 1983 leur reconnaît une totale liberté d’opinion (Art. 6), l’activité politique (Art. 7) et syndicale (Art. 8) et le droit de grève (Art. 10).

Autant pour moi...J'ignorais que le droit de réserve pour un enseignant avait été supprimé le 13 juillet 1983... Mais je pense que beaucoup d'enseignants le "pratiquent" encore............

Portrait de swatss
20/décembre/2018 - 17h30
legaulois2009 a écrit :

visiblement nous ne somme plus en démocratie interdit de critiquer le roi

Ah ben oui tiens , c'est très judicieux de sa part d'agir ainsi , depuis quand c'est intelligents de critiquer son patron , c'est comme si un employé librement critiquer insulter son patron ,sans que ce dernier ne réagisse , alors éviter s'il-vous-plaît d(utiliser à outrance le mot démocratie afin de justifier votre position politique....

Portrait de legaulois2009
20/décembre/2018 - 16h58

visiblement nous ne somme plus en démocratie interdit de critiquer le roi

Portrait de Linoïe
20/décembre/2018 - 16h28

Un enseignant est soumis au devoir de réserve. Donc cette prof sera "sanctionnée" et ce ne sera pas encore la faute d'Emmanuel Macron...

Portrait de jarod.26
20/décembre/2018 - 15h54 - depuis l'application mobile

pas touche au roi macron oO

Portrait de onebob
20/décembre/2018 - 15h45

la liberté d expression mdr ...et de manifester des gilet jaunes...nameho on est pas en dictature , on fait comme on veut smiley

Portrait de markolopo
20/décembre/2018 - 15h34

Elle est libre d'avoir son opinion personnelle, mais elle n'a pas à associer dans ses élucubrations le nom du lycée dans lequel elle exerce.

Elle n'a pas de crédibilité et veut s'en payer une sur le dos de l'éducation nationale. Honte à elle de faire de la politique en associant un lycée par définition apolitique.

PS: Et comme par hasard, l'intéressée expose ses oeuvres sur des sites russes. Tu la vois l'arnaque ?

Portrait de djbaxter
20/décembre/2018 - 14h51

Ils ont dit que c'était "la République en marche", pas la France ou la démocratie ! LOL

Les plus vus