04/11/2018 16:30

Les internautes s'en prennent vivement à Lena Dunham, engagée par Steven Spielberg pour adapter au cinéma la vie de réfugiés syriens

Depuis plusieurs mois, le réalisateur Steven Spielberg et J.J. Abrams planchent sur l'adaptation au cinéma de "A hope more powerful than the sea", une oeuvre non-fictionnelle de Melissa Fleming, porte-parole en chef de la Haute Commission des Réfugiés des Nations Unies. Cette oeuvre relatera le périple de Doaa al Zamel, une mère de famille syrienne qui a fui son pays par la mer.

Pour l'adaptation de cette histoire au cinéma, l'équipe de production a recruté Lena Dunham, co-créatrice de la série "Girls". Mais cette initiative n'est pas au goût des internautes. En effet, nombre d'entre eux ont relevé le fait qu'aucune Syrienne (ou Syrien) n'ait été invité à participer à ce film, et reprochent à Lena Dunham de gagner de l'argent grâce au malheur des autres.

La réalisatrice, elle, a livré une réponse étrange sur Twitter. Elle a en effet rétorqué aux critiques que "chaque penny" qu'elle gagnait était reversé, sans dire à qui...

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
5/novembre/2018 - 14h13

Ils pensent que c'est un réfugié syrien qui doit réaliser le film ?