01/10/2018 12:10

EXCLU - Face à face tendu avec les avocates de Jacqueline Sauvage: est-elle coupable ou victime ? - Regardez

Ce matin, Jean-Marc Morandini proposait une édition spéciale de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People consacrée à Jacqueline Sauvage à l'occasion de la diffusion ce soir sur TF1 du téléfilm qui lui est consacré.

Pour en débattre de la question suivante "Jacqueline Sauvage : coupable ou victime ?", trois avocates étaient réunies sur le plateau de l'émission : Me Nathalie Tomasini et Me Janine Bonagiutta (avocates de Jacqueline Sauvage) et Me Florence Rault. Cette dernière affirme qu’il n’y a pas de légitime défense dans cette affaire, qu’il n’y a aucune preuve sérieuse dans le dossier de violences de la part du mari de Jacqueline Sauvage.

Au cours du débat, un face à face tendu a eu lieu entre les avocates. Jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir le débat qui s'est déroulé ce matin en direct dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. (voir vidéo ci-dessus).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Marine-One
1/octobre/2018 - 17h56

Le mari avait une maîtresse. Pourquoi ne pas le laisser   refaire sa vie avec .Le "monstre" qui la terrorise serait parti. A la place elle va menacer la maîtresse qui se réfugie chez les gendarmes ...

Portrait de Christophe7847
1/octobre/2018 - 17h00
blue flesse a écrit :

Vous m'avez mal lu cher ami, ou mal compris..............

Aucun rapport avec Dils.  

Portrait de Christophe7847
1/octobre/2018 - 16h12
blue flesse a écrit :

Et si on parlait de Patrick DILS ????

Pour autant, on n'a pas dit que mme SAUVAGE n'a pas tué son mari. Les faits sont là. 

Les jurés qui, contrairement à vous, ont entendu tous les débats et ont reçu les preuves, les témoignages ... se sont forgés leur propre opinion. Et à 2 reprises, ils l'ont jugé "coupable". 

Ne tombez pas dans le piège des avocats de la défense qui vous proposent un beau "story telling". Les jurés ont rendu le verdict au nom du peuple français. En ce qui me concerne, je leur fais confiance. Plus qu'aux médias manipulateurs, aux avocates payées par la défense ou aux actrices en mal de cause à défendre pour tenter d'exister.

 

Portrait de medo2511
1/octobre/2018 - 16h04
Seaskua... a écrit :

Les avocates de Jacqueline Sauvage ont gagné dans l'opinion publique ce qu'elles ont perdu dans les prétoires. Elles ont construit une histoire romancée de Jacqueline Sauvage qui ne tient pas la route. Pourquoi ? Parce que le mari de Jacqueline Sauvage était routier dans l'entreprise que dirigeait sa femme. (Elle avait donc tout loisir d'échapper à l'emprise affirmée de son mari; D'autant plus facilement qu'elle connaissait parfaitement le planning de travail de son époux) Parce que le mari de Jacqueline Sauvage avait une maitresse. (Qu'elle connaissait puisqu'elle l'a poursuivie en voiture, après l'avoir croisée dans le village et que la maitresse s'est réfugiée à la gendarmerie pour éviter la confrontation). Parce que ses filles ont toutes travaillé dans l'entreprise familiale à un moment de leur vie. (Pour des filles violées par leur père, on peut dire qu'elles ne sont pas rancunières tout de même)

Jacqueline Sauvage a commis un assassinat (Elle a prémédité son meurtre) et le chef de meurtre a été retenu pour tenir compte de ses affirmations. Jacqueline Sauvage a menti lors des procès d'assise et a été confondue par les expertises médico-légales. (Elle n'a pas été droguée, ni frappée, le jour où elle a tué son mari). Jacqueline Sauvage a abattu son mari d'une balle dans le dos, de sang froid, après avoir chargé son propre fusil de chasse. (Le couple était amateur de chasse et pratiquait cette activité régulièrement)

Dans un pays qui a aboli la peine de mort, il est consternant de voir des avocates tenter de justifier que l'on puisse tuer quelqu'un de sang froid. Surtout si sa vie n'est pas en péril immédiat.

Jacqueline Sauvage est dotée d'un cerveau, de deux jambes et de deux mains. Elle pouvait faire le choix de déposer plainte dans une gendarmerie, d'écrire au procureur, de faire appel à une association d'aide aux femmes, de composer le 3919, d'informer son médecin, de partir chez sa mère ou d'aller chez ses filles, de vider les comptes et de fuir à l'autre bout de la France. Non, elle a préféré attendre le bon moment pour tuer un être humain de sang froid ! Elle qui avait l'habitude de tuer des animaux pour son plaisir de chasseuse.

Vous y étiez ? Avec des "SI", on coupe du bois !

Si vous n'avez pas vécu la violence au sein de votre famille, vous ne pouvez pas comprendre !!! J'ai vécu çà jusqu'à ce que je parte et croyez bien que l'on en parlait pas autour de nous tellement on avait honte moi, ma mère et mes quatre soeurs.... J'ai rêvé plein de fois de tuer mon père....

Portrait de Tampouille
1/octobre/2018 - 14h43

Coupable d'avoir tué  un homme dans le dos et coupable de non dénonciation de viols sur ses enfants!!

Portrait de MikaHh2307
1/octobre/2018 - 13h26
Philou.2 a écrit :

tu as tort car ce film'doit etre intéressant et surtout avec l'interprétation de Murielle robin ..  

Ce sera sans moi, comme brems! je n'aime pas ces téléfilms qui prennent parti sans connaitre la réelle vérité! Nous ne savons pas ce qui s'est réellement passé! alors que les scénaristes avec l'aide de jacqueline sauvage, ne voit que un seul prisme de l'histoire! en plus sa participation au scénario de Mme sauvage (qui porte bien son nom) est contre productif car elle met dans ce scénario, sa vérité! 

Portrait de brems
1/octobre/2018 - 13h10
Seaskua... a écrit :

Les avocates de Jacqueline Sauvage ont gagné dans l'opinion publique ce qu'elles ont perdu dans les prétoires. Elles ont construit une histoire romancée de Jacqueline Sauvage qui ne tient pas la route. Pourquoi ? Parce que le mari de Jacqueline Sauvage était routier dans l'entreprise que dirigeait sa femme. (Elle avait donc tout loisir d'échapper à l'emprise affirmée de son mari; D'autant plus facilement qu'elle connaissait parfaitement le planning de travail de son époux) Parce que le mari de Jacqueline Sauvage avait une maitresse. (Qu'elle connaissait puisqu'elle l'a poursuivie en voiture, après l'avoir croisée dans le village et que la maitresse s'est réfugiée à la gendarmerie pour éviter la confrontation). Parce que ses filles ont toutes travaillé dans l'entreprise familiale à un moment de leur vie. (Pour des filles violées par leur père, on peut dire qu'elles ne sont pas rancunières tout de même)

Jacqueline Sauvage a commis un assassinat (Elle a prémédité son meurtre) et le chef de meurtre a été retenu pour tenir compte de ses affirmations. Jacqueline Sauvage a menti lors des procès d'assise et a été confondue par les expertises médico-légales. (Elle n'a pas été droguée, ni frappée, le jour où elle a tué son mari). Jacqueline Sauvage a abattu son mari d'une balle dans le dos, de sang froid, après avoir chargé son propre fusil de chasse. (Le couple était amateur de chasse et pratiquait cette activité régulièrement)

Dans un pays qui a aboli la peine de mort, il est consternant de voir des avocates tenter de justifier que l'on puisse tuer quelqu'un de sang froid. Surtout si sa vie n'est pas en péril immédiat.

Jacqueline Sauvage est dotée d'un cerveau, de deux jambes et de deux mains. Elle pouvait faire le choix de déposer plainte dans une gendarmerie, d'écrire au procureur, de faire appel à une association d'aide aux femmes, de composer le 3919, d'informer son médecin, de partir chez sa mère ou d'aller chez ses filles, de vider les comptes et de fuir à l'autre bout de la France. Non, elle a préféré attendre le bon moment pour tuer un être humain de sang froid ! Elle qui avait l'habitude de tuer des animaux pour son plaisir de chasseuse.

Très bien résumé. Pour une fois que la justice en France a fait son boulot, ben non il a fallu que le Président se sente obligé d'aller contre une décision de justice pourtant juste.

Portrait de brems
1/octobre/2018 - 13h08

Me Florence Rault a parfaitement raison c'est pour cette raison que cette femme a pris deux fois 15 ans et que si elle est libre c'est par la pression médiatique. Quand on tire dans le dos de quelqu'un il n'y a pas légitime défense. Je ne regarderai pas ce téléfilm.

Portrait de Christophe7847
1/octobre/2018 - 12h16

2 jurys populaires l'ont condamné : il y a bien des raisons