31/08 07:46

Les dirigeants de la région de Southland en Nouvelle-Zélande souhaitent interdire les chats estimant qu'ils sont "néfastes pour la richesse de l'environnement"

Les dirigeants de la région de Southland en Nouvelle-Zélande souhaitent interdire les chats dans le village d'Omaui, selon la BBC. La raison : le village se trouve à proximité de réserves naturelles peuplées d'animaux sauvages.

À terme, les autorités envisagent d'obliger les propriétaires de chats à déclarer leur animal de compagnie, à les stériliser et à les équiper d'une puce. De plus, à la mort de ce dernier, il ne pourront pas en adopter un nouveau.

Les personnes concernés qui tenteraient de passer outre recevraient tout d'abord un avertissement et risqueraient même de perdre leur chat si ces derniers n'étaient pas autorisés.

Interrogé par la BBC, Peter Marra, directeur du Centre Smithsonian de migration des oiseaux, a affirmé que 63 espèces animales ont disparu dans le monde à cause de développement des félins dans le monde.

Chaque année au Royaume-Uni, 55 millions d’oiseaux seraient tués par des chats, un chiffre qui grimperait à 4 milliards aux États-Unis.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Martino Martin
1/septembre/2018 - 13h41

En plus avec un chat, on peut nourrir certains  petits asiatiques qui ont faim !

Les plus vus