06/06/2018 07:16

Facebook reconnait que le chinois Huawei, fabricant de smartphones, a eu accès aux données de ses utilisateurs, suscitant la colère

Facebook a indiqué que le chinois Huawei faisait partie des fabricants de smartphones qui avaient eu accès à des données de ses utilisateurs, suscitant la colère de parlementaires américains qui considèrent cette entreprise comme le bras armé technologique de Pékin.

"Huawei est le troisième plus grand fabricant d'appareils mobiles dans le monde et ses appareils sont utilisés partout dans le monde, notamment aux Etats-Unis. Facebook, comme d'autres entreprises technologiques américaines a travaillé avec lui, et d'autres fabricants chinois, pour rendre compatible (Facebook) dans leurs téléphones", a indiqué par mail à l'AFP, Francisco Varela, chargé des partenariats mobiles chez Facebook, confirmant une information du New York Times.

Ce processus visant à rendre Facebook compatible avec les smartphones des groupes chinois Huawei, Lenovo, OPPO et TCL "était contrôlé depuis le départ" par la société de Mark Zuckerberg, a-t-il ajouté.

"Compte tenu de l'intérêt de la part du Congrès, nous voulions préciser clairement que toutes les informations" permettant de rendre Facebook compatible avec les téléphones Huawei "étaient stockées dans l'appareil et non les serveurs de Huawei", a encore dit M. Varela. Huawei a toujours nié ces allégations.

Le New York Times avait déjà écrit dimanche soir que Facebook avait laissé plusieurs dizaines de fabricants de smartphones accéder à des informations sur ses utilisateurs sans leur consentement, pour que ces industriels puissent proposer Facebook sur leurs téléphones - avant le développement d'une "appli" Facebook dédiée, disponible pour les appareils Android ou Iphone.

Mardi, il a précisé que des groupes chinois, dont Huawei, en faisaient partie. Facebook, né en 2004, avait réagi en expliquant qu'en effet, avant la création d'une application Facebook standardisée, une soixantaine de fabricants de téléphones comme Amazon, Apple, Blackberry, HTC, Microsoft et Samsung, avaient collaboré avec le réseau social pour adapter une interface de la plateforme sur leurs appareils.

Ailleurs sur le web

Vos réactions