02/06/2018 13:00

Alain Soral condamné à une peine de prison avec sursis pour provocation à la haine après la diffusion de deux dessins antisémites

Alain Soral a été condamné ce vendredi à Paris à une peine de prison avec sursis pour provocation à la haine après la diffusion de deux dessins antisémites sur son site internet.

Le tribunal a ordonné le retrait du premier dessin intitulé "Présidentielles, qui mène le jeu...". Il représentait quatre candidats à la présidentielle de 2017 en forme de pions sur un échiquier dominé par des personnalités juives sur fond d'étoile de David, suggérant que les candidats "sont en réalité contrôlés et manipulés par des personnalités que l'auteur relie très clairement à la religion juive".

Quant à la seconde caricature datant de juillet, le prévenu a été condamné à une deuxième peine de quatre mois avec sursis et 5.000 euros d'amende. Le dessin représentait diverses personnalités sous forme de cancrelats aux doigts crochus, parmi lesquelles Jacques Attali, désigné "cancrelat en chef" et portant une étoile de David. Selon les juges, ce dessin appelle lui aussi à la haine envers les juifs dans leur "ensemble", notamment "la référence à un insecte nuisible soulignant la nécessité d'éliminer ce qui est décrit".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
2/juin/2018 - 14h07

C'est clair la liberté d'expression est réelle comme les conséquences relatives de se lâcher contre ceux qui ont les moyens de se défendre aussi. Donc tu peux dire et écrire ce que tu veux mais prépare ton chéquier et éventuellement ton balluchon pour aller méditer à l'ombre ta prochaine publication bienveillante, et si cela ne suffit pas alors prépare toi une bonne convention obsèques au cas où... smiley

Portrait de Chevaline.
2/juin/2018 - 13h50

c'est même pas lui qui a fait les dessins, et des dessins tout a fait gentillet ,

laissez le Maître du logos tranquille ,liberté d'expression non de Dieu !