15/04/2018 08:49

En pleine émission, François Ruffin invité de Laurent Ruquier donne la parole à un cheminot qui était dans le public - Vidéo

Député du groupe de la France insoumise à l'Assemblée,et en plein mouvement de grève à la SNCF, François Ruffin a profité de son passage dans "On n'est pas couché" pour venir accompagné de ceux qui se battent au quotidien.

Le député insoumis a invité un cheminot de la SNCF à venir prendre le micro. Il s'appelle Alexandre, cheminot à Melun et affilié à la CGT, il touche actuellement 1 800 euros nets mensuels et partira, selon François Ruffin, "à la retraite à 64 ans et touchera entre 1 100 et 1 200 euros".

"On a l'impression qu'à la SNCF, on gagne des mille et des cents pour ne rien foutre", déplore-t-il, regrettant que l'image des cheminots soit pour certains celle de fainéants

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de realWorld
15/avril/2018 - 11h44

Insupportable,

Je suis auto-entrepreneur, je bosse 7 jours sur 7, je commence mes journées à 6H, suis souvent encore au boulot à 22h et j'arrive à me sortir entre 800 et 1200 euros nets les bons mois et je n'aurai probablement pas de retraite vu ma génération.

Alors qu'on arrête de nous faire pleurer sur des mecs qui gagent 1800 euros nets en bossant 35H, ça devient vraiment insupportable !!

Le monde a changé, Et oui ces gens là sont aujourd'hui des privilégiés, qu'on le veuille ou non, ouvrez les yeux et mettez vous à jour !! 

Ruffin ne connait donc vraiment pas la vraie précarité de ce pays et fait le beau à la TV en récupérant tout ce qu'il peut pour nourrir son Ego. Qu'il se dise que les gens qui bossent vraiment dans ce pays et qui ne s'en sortent pas n'ont pas les moyens de faire grève ou de venir sur un plateau TV. Quel guignol

Portrait de claude 7947
15/avril/2018 - 09h12

Les gens dans le privé, leurs retraites sont parfois encore plus faible, et, les agriculteurs les retraites sont encore plus que faible. Mais Messieurs les cheminots si votre travail ne vous plaît pas il faut donner votre démission, et, aller dans le privé