06/02/2018 14:01

Ce vainqueur du Super-Bowl refuse de célébrer sa victoire à la Maison Blanche à cause de ses désaccords avec la politique de Donald Trump: "Je n'ai rien à dire au Président" - VIDEO

Ce week-end se tenait un événement attendu par tous les Américains : le fameux Super-Bowl. La compétition sportive de football américain, suivie par 103,4 millions de téléspectateurs cette année, a vu la victoire surprise des Philadelphia Eagles sur les New England Patriots. Le Président Donald Trump avait rapidement félicité l'équipe sur Twitter.
Après le match, Malcolm Jenkins, athlète de l'équipe gagnante, a été interrogé par CNN. Le sportif est à l'origine d'un mouvement combattant l'injustice dont sont victimes les personnes de peau noire aux Etats-Unis. Il a affirmé qu'il ne se rendrait pas à la Maison Blanche pour fêter sa victoire avec le Président.

"Je n'en ai pas l'intention", a-t-il déclaré. Et de continuer : "Je n'ai rien à dire au Président. Mon message a été clair. Je veux créer un changement positif dans des communautés de Philadelphie, le New Jersey, l'Ohio, la Louisiane, le pays entier. Je veux un changement dans notre système de justice, je veux des avancements en matière économique et médicale pour les communautés de couleurs et celles à bas revenus. C'est pour ça qu'on se bat, moi et mon équipe, depuis ces deux dernières années et c'est ce que je vais continuer de faire".
De part cette déclaration, il rejoint son coéquipier Chris Long. "Quand mon fils grandira, (...) je ne veux pas qu'il me dise "Hey, papa, pourquoi es-tu allé à la Maison Blanche quand tu savais que la bonne chose à faire était de ne pas y aller ?"", avait-il précédemment expliqué selon le "Washington Post", refusant lui aussi de célébrer cette victoire avec Donald Trump.
.


.
Regardez
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Dragon75
6/février/2018 - 22h29 - depuis l'application mobile

C’est fou comme les français se préoccupe de ce qu’il se passe aux usa, alors que eux, On n’ont strictement rien à foutre de ce qui se passe chez nous

Portrait de ouganda
6/février/2018 - 16h09

Avec sa bonne tête d'intello pas sur qu'il ait grand chose à dire à qui que ce soit.