02/02/2018 18:44

Lait contaminé: Le patron de Lactalis présente ses excuses dans une lettre ouverte auprès des consommateurs et des familles de victimes

Deux mois après le début de la crise du lait infantile contaminé aux salmonelles, le PDG du groupe Lactalis, Emmanuel Besnier, a présenté des excuses publiques auprès des consommateurs et des familles de victimes. Le PDG du groupe, très critiqué pour avoir attendu plusieurs semaines avant de s'exprimer sur la crise, a publié une lettre ouverte sur le site internet de l'entreprise, où il fait le point également sur la situation de l'usine de Craon (Mayenne) dont sont issus les produits contaminés.

"Auprès des familles concernées et de nos consommateurs, tout d'abord: je vous présente mes plus sincères excuses", déclare le PDG du géant laitier, réitérant ses explications sur les causes de la crise et ses décisions pour y remédier.

"Toute l'entreprise, moi le premier, sommes mobilisés vers un objectif commun: réparer et améliorer ce qui doit nécessairement l'être et restaurer la confiance entre vous et nous. Cette confiance, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour la rétablir: le chemin sera long mais nous y parviendrons, j'en suis persuadé", ajoute M. Besnier.

Ces excuses ont toutefois été immédiatement rejetées par Quentin Guillemain, président de l'association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS).

"Des excuses sans reconnaissance de responsabilité ne valent rien", a déclaré M. Guillemain dans un communiqué. L'AFVLCS demande à être reçue par Lactalis "depuis plusieurs semaines" mais "l'association attend toujours une réponse à l'heure qu'il est", a déploré M. Guillemain. M. Besnier, réputé pour sa discrétion, était sorti du silence le 14 janvier dans une interview au Journal du dimanche.

La crise venait alors de prendre une nouvelle ampleur avec la découverte que certaines boites de produits potentiellement contaminés avaient continué d'être commercialisées après leur rappel en décembre. Il a repris la parole jeudi, dans une interview aux Echos: il a annoncé l'arrêt définitif de la tour de séchage numéro 1 de l'usine de Craon, dont les produits contaminés sont issus.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
3/février/2018 - 00h07

Le gars en a absolument RAF des clients.

Dans n'importe laquelle des entreprises, un truc pareil c'est la porte pour faute GRAVE, sans chômage, sans parachute.

Lui il continue de toucher tranquillement ses salaires et n'a AUCUNE compassion pour les victimes. Pardon, il s'engage a payer les frais médicaux mais pas pour les morts...

Que ce ne soit pas de SA faute, nous le savons mais qu'il minimise la faute de l'entreprise jusqu'a dire que ce n'est PAS EUX qui sont en cause, faut un sacré culot.