23/12/2017 09:53

En colère, des parents d'enfants décédés dans l'accident de Millas réclament des excuses de l'Etat: "L'annonce a été brutale, sans compassion!"

Près de dix jours après l'accident de Millas, les parents d'enfants qui ont trouvé la mort dans la collision entre un bus scolaire et un TER ne cachent pas leur colère et dénoncent la façon dont ils ont été pris en charge par les autorités. Sur franceInfo, certains évoquent de nombreuses maladresses et surtout réclament des excuses de la part de l'État. 

Plusieurs parents évoquent "des heures d'attente après l'accident, au collège, dans une salle de Millas, puis à l'hôpital de Perpignan.", peut-on lire. Ce sont ensuite les parents des enfants blessés qui sont appelés, et vers 1 heure du matin, seules quatre familles attendent encore, rapportent nos confrères. Celles-ci comprennent alors le drame. "L'annonce a été brutale, sans compassion", se souvient une mère. 

Marjorie, la mère de Loïc qui est décédé, explique à nos confrères: "Pas de soutien psychologique, personne ne nous suit, personne ne nous propose de nous amener sur Montpellier à n'importe quelle heure que ce soit. C'est inhumain, c'est inadmissible."

Les parents des vcitimes dénoncent également la réunion organisée par le procureur quelques heures avant la fermeture des cercueils. Pour ces familles, cela "les a privés de plusieurs heures de recueillement.".

Sur franceInfo, les parents du petit Loïc pointent du doigt les messages reçus après l'accident. "Le lendemain, j'ai reçu un texto qui me disait 'Votre fils Loïc est absent du collège'. Vous imaginez ce qu'on peut ressentir ?", explique Fabien, le papa de Loïc, en colère. Et d'ajouter: "Le lendemain, j'en ai reçu un autre. Quand on a fait la chapelle ardente, le collège venait de nous envoyer le bulletin scolaire de mon fils Loïc."

Aujourd'hui, très en colère, Fabien attend des excuses de l'État : "Je veux que le préfet nous reçoive et nous dise : 'On est désolé, on ne s'est pas occupé de vous.' Je veux des excuses." 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ernois
24/décembre/2017 - 15h53

 la grand-mère à l'origine de cette démarche a fait le buzz dès le 1° jour dans les medias locaux !! et maintenant qu'elle est conseillée par maitre Jehanne Collard, soeur de Gilbert, on imagine bien la course à la notoriété pour l'une et aux pépètes pour l'autre !! 

Portrait de nina83
24/décembre/2017 - 09h29

Des excuses du Collège surtout.... après : s'en prendre à l'Etat, c'est sans doute pour ensuite avoir des indemnités....qu'ils s'en prennent surtout à celle qui conduisait le bus, puisque visiblement ce serait la seule responsable de ce carnage effroyable smiley

Portrait de brems
23/décembre/2017 - 17h27

Cette peine est inconsolable et très injuste mais en effet il n'y a pas de manière idéale d'annoncer la mort d'un enfant. Quant aux maladresses supposées du collège, c'est regrettable mais le personnel ne fait que son travail, idem pour l'envoi des bulletins qui devait être programmé depuis plusieurs jours. Et si cette famille n'avait pas reçu le bulletin ne serait-elle pas en train de se plaindre de ce fait ? C'est horrible ce qui leur arrive mais ni l'état ni le collège ne sont responsables seul le destin et peut-être l'enquête le dira une conductrice pressée ou une défaillance SNCF ? J'ai lu que si les bus ne s'étaient pas suivis peut-être que ce drame aurait pu être évité ? Peut-être faut-il creuser sur cette piste pour trouver des responsabilités ?

Portrait de ajc21
23/décembre/2017 - 11h23

les parents de ce gamin se plaignent que les parents des enfants blessés ont été prévenu avant, mais je suppose pour une raison très simple, les enfants ont pu donnés leurs noms pour ceux qui étaient conscients, malheureusement c'était plus difficile d'identifier ceux décédés.

Quand aux SMS d'absences, je suppose que ceux ci sont envoyés automatiquement, et que dans gestion de crise pour aider les autres élèves à surmonter cette tragédie, la désactivation de ces envois à été oubliés

Je suppose aussi que les bulletins étaient déjà près, et peut être même envoyés

 

Portrait de Martin17
23/décembre/2017 - 10h28 - depuis l'application mobile

Je comprends leur douleur mais hélas la réalité ds ce drame ne sera jamais douce... Alors cette demande n'arrangera rien et frise le ridicule

Portrait de bebo
23/décembre/2017 - 10h26

Non mais faut pas déconner: Déjà qu'on nous a saturé d'info sur ça comme si il n'y avait que ça et que c'était exceptionnel: des accidents de ce genre, de la route avec autant de morts il y en a sans arrêt: suffit d'une collision entre 2 voitures occupées!

soudain tout s'arrête dès qu'il y a des morts dans ce pays: 1 connu ou quelques uns pas connus. il y en a marre! comme si c'était pas sans arrêt: suffit de voir le nombre des morts par an en particulier sur la route!!!!