21/12/2017 15:29

Face aux plaintes des utilisateurs, Apple a finalement admis ralentir volontairement ses anciens iPhone

Le Monde a relaté une polémique qui a commencé, entre autres, sur le forum Reddit. Plusieurs internautes y ont fait part du ralentissement de leur iPhone, qui a débuté après l’installation de la dernière mise à jour du logiciel iOS. 
John Poole, créateur de l’outil de mesure des performances Geekbench, a décidé d'enquêter sur ce problème et a même réalisé une étude, dont les résultats se trouvent sur son blog. Il y révèle que les iPhone les plus durement touchés ont un temps de calcul plus de deux fois plus long que les autres. Les smartphones les moins touchés accusent tout de même un ralentissement de 15%. 
La gamme la plus touchée est celle de l'iPhone 6S, considéré comme ancien, même s'il n'est sorti qu'il y a deux ans. Geekbench estime que plus d'un iPhone 6S sur deux a été concerné par des ralentissements. 
Interrogé par The Verge, Apple a reconnu brider la capacité de ses appareils. "Les batteries lithium-ion [des iPhone] ont une capacité à fournir un courant maximal qui chute lorsqu’il fait froid, ou lorsque la batterie est peu chargée, ou encore lorsque la batterie vieillit. Cela peut conduire l’iPhone à s’éteindre de façon inopinée pour protéger ses composants électroniques", a déclaré la firme californienne.
Concernant l'iPhone 6, l'entreprise a avoué avoir "lancé une nouvelle fonction dédiée aux iPhone 6, 6s et SE, qui lisse les pics de courant électrique uniquement quand c’est nécessaire, pour empêcher le smartphone de s’éteindre inopinément". "Nous venons d’étendre cette fonction aux iPhone 7 avec [le tout nouvel] iOS 11.2", a ajouté Apple.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de marzz
21/décembre/2017 - 16h50

si ça n'avait  pas été découvert Apple 

n'aurais jamais  avoue  pousser  les gens à acheter  les New iphones

cà ne m'étonne  pas c est la politique  de la pomme  tant qu'il y aura  des pigeons  Apple peut dormir  tranquille

Portrait de LaureRen
21/décembre/2017 - 16h25

Avant que tout le monde commente sans avoir lu l'analyse de John Poole: C'est un processus normal et aucun rapport avec de l'obsolescence programmée:

Quand une batterie arrive en fin de cycle (trop de cycles consommés), la batterie ne peut être considérée comme un élément fiable, il faut donc en brider son utilisation.

Pour cela, il n'existe pas beaucoup de choix: soit réduire la voilure de son utilisation, c'est-à-dire utiliser moins de batterie et sur des secteurs non-corrompus (et donc plus de recharges en définitive); soit réduire l'utilisation des composants et notamment la capacité de calcul d'un processeur (qui bouffe énormément en énergie).

C'est le second choix qu'à fait Apple.

Pour information, TOUS les téléphones et les ordinateurs portables le font: quand vous arrivez en fin de batterie, ils réduisent la puissance processeur. Vous passez donc de 100% de CPU à 40% (en général autour des 800Mhz).

L'erreur d'Apple est de n'avoir pas communiqué publiquement sur ce principe, ce qui laisse supposer un plan machiavélique. C'est un simple choix technique afin de protéger des composants internes et sensibles aux perturbations électriques.

Portrait de DVT
21/décembre/2017 - 15h44

C'est dégueulasse ce que fait Apple, c'est anti-écologique en poussant les gens à consommer des nouveaux produits.