05/12/2017 07:31

Le groupe TF1 s'est engagé à renforcer ses actions en faveur de la diversité et de la solidarité, à la fois en interne et dans ses programmes

Convaincu qu'il a une responsabilité sociétale particulière, le groupe TF1 s'est engagé à renforcer ses actions en faveur de la diversité et de la solidarité, à la fois en interne et dans ses programmes. "Nous nous devons d'être représentatifs de la diversité française", de "promouvoir le lien social et la solidarité" et d'agir pour "la préservation de l'environnement", non seulement en tant qu'entreprise mais aussi à travers les programmes d'information ou de fiction, a souligné le PDG du groupe Gilles Pélisson. Le responsable a dressé un bilan des actions du groupe sur ces questions depuis une dizaine d'années et dévoilé "TF1 Initiatives", un programme qui vise à rassembler et à renforcer l'ensemble de ses engagements internes et externes. Il a souligné que les annonceurs publicitaires, principaux clients du groupe, faisaient eux-mêmes "de plus en plus attention à notre engagement sociétal".

"TF1 comme leader (des chaînes de télévision, NDLR) a la responsabilité d'animer et de préserver un espace de lien social riche, qui prône l'inclusion et qui est à la fois un miroir et un acteur de la transformation de la société" a renchéri Ara Aprikian, directeur des programmes du groupe.

Cela passe par la diffusion de fictions sur des thèmes "pas toujours faciles à traiter", a-t-il expliqué, évoquant le téléfilm "Mention particulière" (sur une jeune atteinte de trisomie qui passe son bac), récemment diffusé, ou "Les bracelets rouges", adaptation française d'une série catalane sur des adolescents hospitalisés programmée l'an prochain. "On peut traiter tous les sujets aujourd'hui, on n'a pas de sujets tabous", a-t-il affirmé, tout en soulignant que le groupe devait pour cela trouver des "auteurs, des talents, des acteurs, qui ne proviennent pas du monde traditionnel de la télévision" et sont souvent issus de minorités.

"Il faut en faire plus dans cette direction, et être mobilisés, pour identifier et promouvoir ces talents", a-t-il dit. Un effort également mené côté info. Le groupe veut notamment améliorer la représentation des femmes dans ses journaux (notamment en tant qu'expertes), qui reste nettement insuffisante (35% en 2016), et créer en 2018 une plateforme de contenus qui promeuvent des "solutions" en matière d'environnement, de santé ou de logement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions