26/11/2017 11:30

Reporters Sans Frontière interpelle la communauté internationale pour libérer un journaliste enlevé en Syrie en 2012

Reporters Sans Frontières a demandé à la communauté internationale de "redoubler d'efforts" afin d'obtenir la libération de John Cantlie. Ce journaliste a été enlevé en Syrie le 22 novembre 2012 par le groupe djihadiste Etat Islamique, alors qu'il travaillait pour le Sunday Times. Il a été pris en otage avec James Foley, décapité par les djihadistes en 2014.
Ainsi, dans un communiqué, l'ONG "appelle la communauté internationale - et en particulier le gouvernement britannique - à redoubler d'efforts pour obtenir sa libération immédiate", "cinq ans après l'enlèvement du journaliste britannique John Cantlie en Syrie". Comme l'a affirmé Rebecca Vincent, directrice du bureau de Reporters Sans Frontières à Londres, l'homme"est prisonnier de l'Etat Islamique, privé de sa liberté, exploité, et utilisé à des fins de propagande".
L'homme est apparu dans une vidéo du groupe djihadiste en décembre 2016. Apparaissant "pâle et émacié", sa condition physique, par rapport à une précédente vidéo datant de juillet 2016, s'est détériorée de façon "spectaculaire" pour l'ONG.
Des médias irakiens propageraient des informations non vérifiées faisant état du décès du journaliste en juillet 2017. Pourtant, dans un article de "Paris Match", un ancien soldat djihadiste affirmait que le britannique avait "rallié Daech".
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions