25/09/2017 18:05

Blocage des routiers: La quasi-totalité des dépôts de carburants est libre d'accès - L'approvisionnement est normal

18h05: Cet après-midi 3% des 11 000 stations-services de France étaient vides, a indiqué l'Union française des industries pétrolières (Ufip) qui a précisé que dix dépôts étaient encore bloqués. De son côté, Total a annoncé que seulement 2% de ses 2 200 stations-services étaient à sec. 

15h55: Elisabeth Borne, ministre des Transports, va réunir les syndicats et le patronat jeudi prochain, selon BFMTV

15h30: "Les routiers n'ont pas à s'inquiéter des ordonnances. Leur temps de travail n'est pas modifié", a déclaré la ministre des Transports sur BFMTV

15h00: A Ambès (Gironde), les forces de l'ordre ont délogé des routiers qui bloquaient un dépôt de carburants

13h17: La quasi-totalité des dépôts de carburants est libre d'accès - L'approvisionnement est normal (ministère des Transports)

11h28: A l'entrée de la ville d'Arras, des routiers ont mis en place un barrage filtrant

11h00: A Toulouse, le barrage filtrant a pris fin au rond-point de l'Eurocentre, sur l'A62 (France Bleu Toulouse)

10h48: BFMTV rapporte qu'à Gennevilliers, les grévistes ont levé l’occupation de l'entrée du port.

10h03: Tôt ce matin, les forces de l'ordre se sont rendus sur plusieurs sites afin d'empêcher les blocages de raffinerie. BFMTV indique qu'à Coignières, dans les Yvelines, un point de blocage a été levé.

"Nous n'avions pas les moyens de nous opposer à la levée du blocage", a précisé Axel Persson (CGT Cheminot de Trappes) à nos confrères.

09h44: «Ce n’est pas en bloquant l’économie française que nous ferons en sorte (qu’elle) aille mieux», a réagi sur RTL Benjamin Griveaux, secrétaire d’État à l’Économie. Le gouvernement continuera à «être dans le dialogue» mais aussi à «être ferme», a-t-il ajouté.

09h15: Les abords de la raffinerie de Donges, près de Nantes, en Loire-Atlantique sont  bloqués selon Ouest France, empêchant des dizaines d'automobilistes de circuler près d'un rond-point. 

08h02: A Caen, les routiers ont été délogés par les forces de l'ordre

07h32: Dans de nombreuses régions, les policiers sont présents depuis tôt ce matin et empêchent les blocages

07h28: Des actions étaient en cours au Havre, à Rouen, Caen, Bordeaux, La Rochelle, Marseille, Lyon ou encore Nantes, ont indiqué à l'AFP des responsables CGT et FO. Elles "se mettent en place tranquillement" partout en France, a expliqué Bruno Lefebvre de FO. En revanche, à Bordeaux et Donges (Loire-Atlantique) c'est "un peu chaud" en raison de la présence des gendarmes, "déjà en place" à l'arrivée des grévistes.

07h11: A La Rochelle, «les dépôts de carburants sont fermés», et une action est menée à un péage près de Lyon. 

06h58: Près de Marseille, au dépôt pétrolier de La Mède, «rien ne rentre et rien ne sort», a affirmé Fabrice Michaud de la CGT. 

06h42: Dans le Nord, une opération escargot devait se mettre en place en direction d'Arras (Pas-de-Calais), ainsi que des actions à la raffinerie de Valenciennes et devant les dépôts pétroliers de Dunkerque, toujours selon FO. Plus tôt dans la nuit, une trentaine de routiers ont bloqué les poids-lourds sur l'autoroute A22 tout près de la Belgique.

05h12: Les syndicats de routiers CGT et FO lancent ce matin un mouvement social reconductible en réponse à la réforme du Code du travail. Les organisateurs promettent de multiplier blocages et rassemblements sur des lieux stratégiques, notamment autour des bases logistiques et dépôts de carburants, déjà ciblés avant l'Euro-2016 ou en mai dernier.

04h22: "On peut s’attendre à une cinquantaine de points de blocage. Il n’y a que dans la région toulousaine où nous n’avons pas de remontée", ajoute le secrétaire général de le Fédération, dans une interview au Parisien. Et de préciser : "350 conducteurs sont disponibles, pareil dans le Nord, 150 à Rouen. En Ile-de-France mais aussi à Marseille, Lyon, Nice et dans toute la France".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ingalcharle
26/septembre/2017 - 12h21

La France pays de branlos

Portrait de nork
26/septembre/2017 - 10h25
Ld59 a écrit :
Avec ou sans faute orthographes,moi je dit toujours l'instruction c'est comme la confiture aux moins ont en a aux plus ont l'étale mise à part sa,si certain sont heureux et trouve normal de toujours tout tire vers le bas qu'il sache que leur tour viendra et la moi je rigolerez bien!! Ah...ah....ah...

J'ai rien compris

Portrait de nork
25/septembre/2017 - 18h46
super-mister011 a écrit :

Quel bande de con ces grévistes, même pas capable d'allez jusqu'au bout. Sa doit bien rigolé à L'Elysée 

Tu crois qu'ils se marrent autant que nous en constatant ton orthographe ?

Portrait de Filoû02
25/septembre/2017 - 15h48

Les routiers sont sympas smiley

Portrait de flau56
25/septembre/2017 - 15h31

Peut on s'exprimer librement ici? je ne juge personne, j'aimerai ramener le débat sur les routiers (oubliez vos insultes) et moi aussi je suis exaspéré par l'utilisation de la force pour gêner les français.

je ne supporte plus les syndicalistes qui sont protégés et qui vont demander à être payés de leur journée de grève. Je m'en sors difficilement tous les mois, j'ai assez de problème pour ne pas en plus me faire emmerder par des personnes qui pensent qu'à eux, sous couvert de protéger la société. Nous avions connaissance du programme de M Macron, les urnes ont parlé, démocratiquement les Français ont voté pour ce programme. 

Autant je comprends qu'on manifeste contre le programme de M Hollande, mais là respectez le vote démocratique. 

Et laissez moi bosser, si vous voulez faire grève, trouvez des méthodes qui ne vous mettront pas les français à dos, on en a marre de vos méthodes barbares et archaiques. Vous me faites chier et je n'approuve pas vos méthodes. 

Quant à la loi, j'aimerai plus qu'on trouve du travail pour ma femme plutôt que de penser à son licenciement. Allez découvrir le désarroi des chômeurs au lieu de penser à vos indemnités en cas de licenciement. 

Vous, syndicalistes, ne pensez pas aux chômeurs et vous vous gavez tout en trouvant normal de profiter d'autant d'aide. Alors ouvrez les yeux et vous verrez que vous êtes loin d'être malheureux. 

Portrait de nork
25/septembre/2017 - 14h22

Chez moi, quand on appelle les forces de l'ordre, personne ne se déplace. Curieusement, là, les effectifs sont nombreux.

Portrait de Ange gardien
25/septembre/2017 - 14h16

La présence des CRS c'est dans les cités des racailles ...

Portrait de nork
25/septembre/2017 - 11h50
El Cochanec a écrit :

Donc c'est celui qui dit aux autres qu'ils ne sont pas au boulot qui en fait n'en branle pas une. voila voila ...

Ainsi tu prends donc pour argent comptant tout ce qui s'écrit ici. Je vois le niveau.

Portrait de nork
25/septembre/2017 - 11h46

Plus sérieusement, je revendique au moins le fait de ne pas critiquer des grévistes. Nous avons ce droit. Et c'est un privilège immense.

Portrait de nork
25/septembre/2017 - 11h45
El Cochanec a écrit :

Vous savez qu'en France il y a des gens qui ont des horaires décalés ou qui travaillent le wek end et pas le lundi, ou même quelque chose de dingue, qui ont un smartphone qu'il peuvent utiliser au boulot ! Comme moi par exemple ;-)  Et vous vous êtes au boulot ? ;-)

Non. Je suis en grève. Je poste de mon smartphone depuis la cabine de mon camion smiley

Portrait de nork
25/septembre/2017 - 11h32
Citoyen85 a écrit :

La police les déloge, bravo ! 

Dit il alors qu'il n'est pas au boulot
Portrait de Filoû02
25/septembre/2017 - 11h03

Bon j'ai fait le plein au cas où dans ma totomobile smiley

Portrait de nork
25/septembre/2017 - 09h23
Jarod26 a écrit :
bon sang la cgt vont nous faire ch... encore longtemps

Je suppose qu'ils t'ont bloqué pour t'empêcher d'aller sereinement au boulot......

Portrait de nork
25/septembre/2017 - 08h49

De tout coeur avec les routiers.

Portrait de airbox
25/septembre/2017 - 07h58 - depuis l'application mobile

Encore une poignée de cgtistes minoritaires qui vont emmerder le monde en croyant qu'ils agissent pour le bien de tous...