30/07/2017 16:31

Le marché du disque s'est effrité au premier semestre, malgré la dynamique du streaming

Le marché français de la musique enregistrée s'est effrité au premier semestre, malgré la bonne dynamique du streaming dont les revenus dépassent pour la première fois ceux des ventes physiques, a indiqué le Snep, principal syndicat des producteurs.

Le chiffre d'affaires du premier semestre 2017 a atteint 189 millions d'euros, en baisse de 2,3%.

Les ventes physiques ont quant à elles rapporté 85 millions d'euros au premier semestre, en baisse de 18% par rapport au premier semestre 2016.

Les ventes numériques (téléchargement et streaming) deviennent la première source de revenus du marché en réalisant 55% du chiffre d'affaires total (104 millions d'euros, en hausse de 16%).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bastos16
1/août/2017 - 00h44 - depuis l'application mobile

Le prix de 2 cd pour 3 mois d'abonnement en streaming.
Le prix d'un album dématérialisé pour le prix d'un mois d'abonnement en streaming.
Il ne faut pas chercher plus loin.