07/03/2017 10:30

Découvrez les affiches de la maison Saint Laurent accusées de véhiculer des "images dégradantes" de la femme

La dernière campagne publicitaire de la maison Saint Laurent, accusée de véhiculer des "images dégradantes" de la femme, sera examinée vendredi par l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), qui a estimé que ces affiches constituaient un "manquement incontestable".

Deux visuels de la nouvelle campagne Saint Laurent, visibles à Paris, font polémique.

Sur l'une, une femme apparaît jambes écartées, en talons et collants résilles.

Sur l'autre, une jeune femme très amaigrie, sur talons aiguilles et patins à roulettes, est penchée sur un tabouret dans une position jugée explicite.

Le Jury de déontologie publicitaire de l'ARPP, saisi, statuera vendredi sur cette campagne, a indiqué à l'AFP Stéphane Martin, directeur général de l'autorité chargée de réguler la publicité.

"On verra ce qu'il se dira, mais je pense qu'on est dans un manquement incontestable", a-t-il ajouté.

L'autorité a reçu via son site "une cinquantaine de plaintes pour de multiples motifs": "images dégradantes", "femmes-objets", "valorisation de l'anorexie" et "même incitation au viol, avec la notion des jambes écartées", a-t-il énuméré.

"Infériorisation de la femme, (...) femme offerte... voilà la variété des images auxquelles ce type de campagne renvoie les jeunes publics, qui sont plus fragiles", a estimé Stéphane Martin.

"Je ne suis pas sûr que toutes les femmes client(e)s aient envie d'être associées à ces images-là".

La maison Saint Laurent, contactée, n'a pas commenté.

.


Une jeune mannequin a décidé de partager sa... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de leon48
8/mars/2017 - 07h42 - depuis l'application mobile

Soly... ce ne sont pas les enfants qu'il faut protéger mais les femmes !

Portrait de soly
7/mars/2017 - 20h00

La publicité avec ces photos doit être interdite. Il faut protéger les enfants.

Portrait de axl59
7/mars/2017 - 13h02

Les mêmes photos avec une femme moche et obèse et les journalistes crie au génie et à la tolérance...

Portrait de erine.teygype
7/mars/2017 - 11h39

Toutes ces jeunes filles d'une maigreur maladive. Quel exemple pour des adolescentes.

Comment les parents acceptent cela.

Portrait de Filoû02
7/mars/2017 - 11h32

J'en croise des plus belles heureusement..

Portrait de Navire Amiral
7/mars/2017 - 11h18
Si le prétexte est de montrer de très jolies jambes, je pense qu'il y a moyen de faire largement mieux.