22/12/2016 14:12

Défense : Marine Le Pen annonce qu'elle commandera un 2e porte-avions si elle est élue présidente

Marine Le Pen a annoncé qu'elle commanderait un deuxième porte-avions si elle était élue présidente, et plaidé pour une augmentation du budget de la Défense supérieure à celle demandée par le chef d'état-major des Armées (CERMA) Pierre de Villiers. "La commande d'un second porte-avions (nécessité stratégique de premier ordre) sera l’un des premiers grands chantiers que je lancerai", explique sur son blog la présidente du Front national, candidate à l'élection présidentielle.

Plus généralement, Mme Le Pen propose une revalorisation immédiate du budget de la Défense, avec l'objectif de le porter à 3% du PIB en 2022.

Réagissant à la demande du général de Villiers de porter de 1,77% du PIB actuellement à 2% le budget de la Défense, Mme Le Pen propose d'aller plus loin.

"L’effort de défense doit donc être immédiatement porté à 2 % du PIB, puis sanctuarisé à ce niveau qui est un minimum acceptable", écrit-elle. "L’objectif doit être ensuite de porter cet effort à 3% du PIB en fin de quinquennat".

Au surlendemain de l'attentat au camion-bélier qui a fait 12 morts lundi soir à Berlin, Mme Le Pen fait aussi valoir que, "au-delà de cet effort budgétaire immédiat, c’est tout un modèle de défense qu’il faut revoir et repenser, y compris au niveau industriel".


Marine Le Pen dévoile le logo pour sa campagne... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de FoxOne
23/décembre/2016 - 06h01
Hein !! On a plus de moyen !!
Portrait de crossfire
22/décembre/2016 - 19h35
Martino a écrit :

Et elle le baptisera comment ?
De Gaulle étant déjà pris.
Le Pompidou ? Le Pétain ? Le Mitterrand ?
(cherchez l'intrus, un seul n'a pas été décoré de  la francisque)

Vous voulez dire, 1 seul a été décoré , vu que Petain ne s'est pas décoré lui meme ! smiley

 

Portrait de Martino
22/décembre/2016 - 19h23

Quelques petits  U-boat  discrets et anonymes aussi, histoire de limiter le yachting surchargé sud->nord en méditerranée.

Portrait de Martino
22/décembre/2016 - 19h19

Et elle le baptisera comment ?De Gaulle étant déjà pris.Le Pompidou ? Le Pétain ? Le Mitterrand ?(cherchez l'intrus, un seul n'a pas été décoré de  la francisque)

Portrait de RICO03000
22/décembre/2016 - 17h44

Il y a quelques années, la France disposait du Foch et du Clémenceau. Ils ont tous les deux été remplacés par le Charles De Gaulle. Il est vrai que lorsque ce dernier est en cale sèche pour maintenance, la France ne peut plus intervenir nulle part pendant des mois... Il est tout à fait logique que la France devrait disposer d'un second porte-avions pendant que l'autre est en révision !

Portrait de kraken09
22/décembre/2016 - 17h43

Le FN n'est pas du tout ma tasse de thé mais là je suis d'accord, nous avons besoin d'un 2eme porte-avion, une augmentation des effectifs et du budget à 2 voir 2,5 M, au delà aucun intérêt.

 

Portrait de toos
22/décembre/2016 - 17h20
legay a écrit :

Il est en effet grand temps de prévoir la construction d’un second porte-avions. D’autant que le coût de construction avoisinerait les 466 millions d’euros par an (pour un total de 7 milliards d’euros sur 15 ans).

 

Ou trouver l'argent ??

 

L'AME, la fameuse aide médicale d'état coute à la France 1,1 milliards d'Euros par an aux Français, dont 700 millions budgétés en 2016, qui s'adresse aux personnes étrangères résidant sur le territoire depuis plus de trois mois, en situation irrégulière, c'est-à-dire en attente d'être reconduites à la frontière.

 

Trop facile de venir se faire soigner en France aux frais des Français.

Voila un budget que l'on peu réduire considérablement, et il restera largement de quoi financer très facilement ce second porte avions !

 

Et ce n'est qu'un exemple, il y a d'autres postes budgétaires dans lesquels l'argent des Français est dilapidé !

 

+1000 !!!

 

Portrait de Laziq
22/décembre/2016 - 17h02

Apparemment certains ici n'ont pas connaissance que la France dispose d'un siège permanent au Conseil de Sécurité de l'Onu.

 

Ce faisant - les droits appelant les devoirs - elle est obligé de disposer d'une armée opérationnelle, ce qui inclut un ou des porte-avions.

 

Le CDG ne pouvant être actif 365 jours par an, il en faut logiquement au moins un deuxième.

 

Ce qui n'ont rien compris sont priés de prendre leur pelle et leur seau et d'aller jouer dans le bac à sable le plus proche.

Portrait de BUCK JOHN
22/décembre/2016 - 17h01

on voit bien que cela ne sort pas de sa poche et c'est sûr que cela va stopper les djihadistes déments ! Pauvre femme ! 

Portrait de Filoû02
22/décembre/2016 - 16h56

Ma mère aussi.. smiley

Portrait de Isaduci
22/décembre/2016 - 15h31
Seaskua... a écrit :

Les budgets de la Nation ont été votés avec les déficits suivants : (Je prends l'actuelle mandature mais c'était pareil avant) 2012 : 81,8 milliards - 2013 : 61,6 milliards - 2014 : 82,2 milliards - 2015 : 75,7 milliards - 2016 : 72 milliards - 2017 : 69,3 milliards.

 

Ces chiffres sont les chiffres prévisionnels et ils ont été soit respectés, soit dépassés, mais rarement non atteints. Et lorsque cela a été le cas, des débiles mentaux ont parlé de "cagnotte" !!!

 

Alors, sachant qu'un porte-avion coûte environ 5 à 6 milliards à construire (Je n'évoque pas le fait que la construction génère des salaires, des achats à des sociétés spécialisées, des emplois, des rentrées fiscales) et qu'il faut de 4 à 5 ans pour le construire, pensez-vous qu'il soit difficile de trouver le financement.

 

Si l'actuel gouvernement et le précédent avait voulu construire un second porte-avion il avait tout loisir de le faire. 1 milliard de déficit de plus ou de moins chaque année c'est peanuts. D'ailleurs les trois derniers gouvernements ont su trouver le financement pour les aventures afghanes, libyennes, maliennes et syriennes. Car, en France, on trouve toujours l'argent pour faire des opérations militaires mais jamais pour sauver des usines. Et encore moins pour améliorer notre outil de défense en faisant construire en France des projets majeurs qui donnent de l'emploi et des recettes fiscales.

 

Dernier point : Si l'on cherche 1 milliard par an sur 5 ans pour construire un porte-avion, il vaut mieux en construire 2. (Parce que les frais de recherche et de développement sont divisés par deux alors). On aura alors besoin d'environ 1,8 milliard par an pour 2 bâtiments. Alors que l'on donne 34 milliards d'euros par an de subventions aux associations !

 

32 milliards d'euros au lieu de 34 milliards aux associations pendant 5 ans et on finance sans problème 2 porte-avions !

 

 

si vous allez sur le page du site du gouvernement, vous n'avez pas les même chiffre

Budget de la défense 2016 : 32 Md'€, 2015 : 31Md'€, 2014 42.19Md'€

Je ne suis pas experte en défense et ne maîtrise pas la nécessité absolue d'avoir un deuxième porte avion, mais en terme de financier, la facture ne s'arrête pas dans la construction, mais aussi au coût à l'usage

Sachant que le CDG est en révision en 2017, coût : 1.9 Md€

Portrait de Isaduci
22/décembre/2016 - 15h10

il faudrait qu'elle questionne Sarko, pour savoir pourquoi il ne l'a pas fait alors que c'était dans son programme, ça éviterait de faire des promesses trop coûteuses pour être tenues...

Portrait de Supercomix
22/décembre/2016 - 14h48
Ma petite Marine tu oublies de dire aux gogos que le temps de construire ton deuxième porte avion, le CDG sera hors service. Alors au lieu de baratiner à tout va , annonce la couleur : pour avoir 2 porte avions simultanément en service, c'est DEUX de plus qu'il faut construire. ( et tu nous expliques ou tu vas trouver le fric )
Portrait de Isaduci
22/décembre/2016 - 14h43

et avec quoi elle va financer cela ? j'exagère c'est vrai, déjà elle a une idée, on va pas lui demander en plus quelques explications. 

Portrait de couinard
22/décembre/2016 - 14h41
Carole22 a écrit :

Très bonne initiative. Comme d'habitude, les solutions de bon sens viennent du FN. 

petit bras,moi j'aurais dit 3

Portrait de linda59
22/décembre/2016 - 14h36

Oui Oui, on a vu ce que cela a donné quand la France a été envahie. On a demandé de l'aide aux autres pays pour venir la sauver.