03/11/2016 12:51

Le Prix Goncourt 2016 est décerné à Leïla Slimani pour son roman "Chanson Douce"

Le prix Goncourt, le plus convoité des prix littéraires du monde francophone, a été attribué jeudi à la romancière franco-marocaine Leïla Slimani, 35 ans, pour son roman "Chanson douce" ayant pour thème un infanticide, a annoncé le jury.

Avec ce deuxième livre, Leïla Slimani rejoint les rares femmes figurant au palmarès du Goncourt.

Au cours de ces 20 dernières années, le prix n'avait récompensé que quatre lauréates.

Le prix Renaudot, lui, a été attribué à la romancière et dramaturge française Yasmina Reza, 57 ans, pour "Babylone", l'histoire d'un homme qui étrangle sa femme sur un malentendu.

Le Goncourt demeure une aubaine pour les éditeurs. En moyenne un livre primé s'écoule à plus de 345.000 exemplaires.

L'an dernier, il avait récompensé "Boussole" de Mathias Enard (Editions Actes Sud), un ouvrage exigeant sur les liens entre l'Orient et l'Occident.

.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kylen_chan
4/novembre/2016 - 18h47

Honnêtement le livre de Slimani est bien, moins glauque que je ne pensais, mais ça ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Par contre je me suis ennuyée en lisant Babylone. A oublier.

Portrait de krountch
4/novembre/2016 - 10h21
gorillaz a écrit :

pourquoi ça ne m'étonne même pas...

Pauvre débile !! Ça t'emmerde qu'une arabe réussisse et te renvoie à la vie misérable que tu as ?? Ouvre des livres de temps en temps, crois moi ça t'ouvriras de nouveaux horizons ... si tu en es capable, ce dont je doute fort. 

Portrait de Kylen_chan
3/novembre/2016 - 17h05

C'est vraiment magnifique, les prix litt cette année. Que des histoires de meurtres glauques ! smiley

Prix Médicis : l'assassinat sordide d'une pauvre ado kidnappée et violée (une histoire vraie) ; 

Prix Médicis étranger : l'extermination programmée d'enfants handicapés sous le régime nazi

Prix Goncourt : la nounou "parfaite" qui assassine les bouts de chou d'un couple; 

Prix Renaudot : la fête des voisins qui vire au drame conjugal.

 

Ah! ça va swinguer sous le sapin de Noël, cette année!! smiley

 

Portrait de gorillaz
3/novembre/2016 - 14h22

pourquoi ça ne m'étonne même pas...

Portrait de zeltron
3/novembre/2016 - 14h12

Son roman «Chanson douce» (Gallimard), histoire atroce et extrêmement bien construite, raconte l’assassinat de deux jeunes enfants par leur nourrice.

 

 

smiley