19/08/2016 11:06

Allemagne: Le ministre allemand de l'Intérieur appel à une interdiction partielle de la burqa

Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière a appelé aujourd'hui, après une réunion avec ses homologues conservateurs des Länder d'Allemagne, à une interdiction partielle de la burqa, notamment lors de démarches administratives et dans les salles de cours.
"Nous sommes d'accord pour rejeter la burqa, nous sommes d'accord que nous voulons légalement introduire le principe de montrer son visage là où c'est nécessaire pour notre société: au volant, lors de procédures administratives, (...) dans les écoles et les universités, dans le service public, devant les tribunaux", a-t-il dit à l'antenne de la chaîne télévisée ZDF.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Quizas2
19/août/2016 - 21h00 - depuis l'application mobile
Seaskua... a écrit :

Ils vivent en communauté religieuse, avec chacune des milices armées qui défendent leur pré-carré. Au dessus l'armée libanaise essaye de faire son travail, alors que la police libanaise est, depuis longtemps, en catatonie. Le Liban est, en outre confronté à une perte de souveraineté dans le sud. Il bénéficie d'une protection des troupes de l'ONU qui oscille entre le dérisoire et l'inutile.

 

Le Liban a, cependant, accueilli sur son sol (1,5 millions pour 4,5 millions d'habitants) et c'est tout à son honneur. Mais cela ne modère pas les problèmes du Liban. Bien au contraire.

Je vis au Liban depuis deux ans et votre analyse est assez juste! Merci!

Portrait de Quizas2
19/août/2016 - 14h44 - depuis l'application mobile
Seaskua... a écrit :

C'est une demi mesure qui correspond à la couardise politique habituelle. Ils vont, comme en France, faire une loi contre la burqa (En fait le Niqab) puis se rendront compte de la montée en puissance du hidjab et du jilbab.

 

Ce qu'il faut interdire c'est le port des signes religieux ostentatoires dans l'espace public (En incluant les véhicules). Ce qui revient à interdire le voile ! Pourquoi ? Parce que le monde musulman est submergé par une forme radicale, obscurantiste et rétrograde de l'islam.

 

Les femmes âgées musulmanes portaient le voile en Europe comme nos arrières grands-mères portaient un foulard pour se rendre à l'église. Leurs filles ont majoritairement abandonné cette pratique. Et voici que leurs petites filles trouvent intelligent de reprendre, en pire, des pratiques révolues.

 

Le port du voile est donc un symbole d'une volonté de régression. C'est du prosélytisme. C'est aussi, parfois, le symbole d'adhésion aux valeurs de référence du terrorisme islamiste. Pour ces raisons, il convient de l'interdire afin de porter un coup d'arrêt à la progression de l'obscurantisme.

 

C'est dommage d'en arriver là mais c'est le seul moyen pour éviter que nous vivions, demain, comme le Liban aujourd'hui.

 

A noter que les allemands éviteront sans doute l'imbécilité parlementaire française, qui a produit une loi d'interdiction du voile intégral dans l'espace public qui ne s'applique pas aux véhicules qui sont un espace privé. Une conductrice peut donc porter une burqa en conduisant !!!! On rêve éveillée !

Et ils vivent comment au Liban aujourd'hui?

Portrait de BUCK JOHN
19/août/2016 - 13h37

Autant la transformer en mini-jupe islamique ! 

Portrait de Laziq
19/août/2016 - 12h12

"la pelle" et non pas "appel".

 

Exemple mnémotechnique : la pelle du 18 juin.

Portrait de Chris24
19/août/2016 - 11h53 - depuis l'application mobile
pantxika64 a écrit :

ras le bol des fautes d'orthographe faites par des journalistes...

bon exemple pour les jeunes lecteurs

Faudrait-il encore qu'il soit journaliste.. c'est juste un rédacteur qui s'est trompé de métier.. Ce que je déplore le plus c'est qu'il n'y ait pas de relecture , par un professionnel, avant publication !

Portrait de Capri
19/août/2016 - 11h22

Une chose est certaine : si les gouvernements ne font pas "quelque chose", ils vont se faire deborder électoralement... Il ne s'agit toutefois pas d'être "dans la communication" (comme sous NS et FH en France) mais d'avoir une politique et une stratégie "sur la durée" par rapport à l'islam "radical".