06/06/2016 09:53

La dépouille de Mohamed Ali a été rapatriée à Louisville, sa ville natale

La famille de Mohamed Ali a rapatrié dimanche la dépouille du boxeur de légende à Louisville, sa ville natale, où seront célébrées ses obsèques vendredi.

Transporté par avion depuis Phoenix (Arizona), le cercueil de l'immense champion se trouvera d'ici-là dans un funérarium de cette ville du Kentucky.

"The Greatest", dont la personnalité charismatique a marqué le XXe siècle, s'est éteint vendredi à 74 ans à Phoenix, où il s'était établi il y a une dizaine d'années.

Lui qui a remporté des combats épiques dans les capitales les plus exotiques des tropiques a effectué son dernier voyage aérien sur un vol privé discret, entouré de ses enfants.

Sa dépouille a été chargée dans un corbillard sur le tarmac de l'aéroport de Louisville, puis véhiculée sans publicité jusqu'à un funérarium où l'attendaient pourtant quelques dizaines de fans.

L'hommage public, probablement mondial, se déroulera vendredi, avec une grande procession traversant des rues de Louisville baptisées depuis déjà longtemps du nom de l'icône locale.

Puis, avant l'inhumation le même jour, une cérémonie interconfessionnelle présidée par un imam rassemblera des milliers de personnes dans une salle située non loin du musée consacré au triple champion du monde.

Le président américain Barack Obama "envisage" de se rendre aux obsèques, a confié dimanche le maire de Louisville, Greg Fischer, mais la Maison Blanche n'a donné aucune indication sur un éventuel déplacement présidentiel.

En revanche, il est confirmé que l'ancien président Bill Clinton prononcera une partie de l'éloge funèbre.

"Nous espérons que de nombreuses personnes viendront de l'étranger", a de son côté souhaité Donald Lassere, le président du Muhammad Ali Center, grand édifice culturel consacré à la vie du boxeur, qui s'était converti à la religion musulmane en 1964.

Dimanche, des centaines de personnes ont continué à rendre hommage à Mohamed Ali, déposant des bouquets sur place, ou devant la maison de son enfance.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions