03/06/2016 10:49

François Hollande et Manuel Valls au plus bas de leur popularité dans plusieurs sondages

Le tandem Hollande-Valls paye au prix fort la contestation de la loi travail, dans une série d'enquêtes d'opinion inquiétantes à un an de l'élection présidentielle.

Longtemps préservé de l'impopularité qui frappait le chef de l’État, le Premier ministre voit à son tour sa cote plonger à des niveaux inédits pour lui.

Dans un sondage YouGov pour le Huffington Post et iTELE diffusé jeudi, le chef de l’État n'est ainsi plus crédité que de 11% d'opinions favorables (-5 points) et le Premier ministre de 14% (-8) - un "record" pour l'un comme pour l'autre.

Le recul de Manuel Valls est de la même ampleur dans le baromètre TNS Sofres-OnePoint pour le Figaro Magazine: si la cote de confiance de François Hollande y est stable à un bas niveau en mai (13%), le Premier ministre y chute de 8 points. Il atteint son plus bas niveau dans ce baromètre depuis sa nomination à Matignon fin mars 2014.

Records d'impopularité également pour le couple exécutif dans un sondage Elabe publié jeudi pour Radio Classique et Les Échos: la cote de confiance de François Hollande y atteint 15% (-1% par rapport au mois précédent) et celle de Manuel Valls 18% (-2%). Un niveau inférieur de quatre points au plus bas enregistré par Jean-Marc Ayrault quand il était Premier ministre.

Le sentiment de rejet des électeurs est particulièrement net à gauche: le chef de l’État perd par exemple 8 points dans le sondage Elabe (à 33%) auprès des sympathisants de gauche. Dans le TNS-Sofres, 60% des sympathisants PS (+17) et 85% (+11) de ceux du Front de gauche affirment ne pas faire confiance à Manuel Valls.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
3/juin/2016 - 13h28

Dans n'importe quelle entreprise, il y longtemps qu'ils seraient virés, mais là, ils s'incrustent

et j'ai entendu ce matin qu'il n'y aurait pas de primaires à gauche... chronique d'une défaite certaine annoncée, ou alors c'est une stratégie pour passer la main et retourner dans l'opposition, c'est beaucoup plus confortable de critiquer les autres que d'agir au mieux soi même.

Pas un sou d'honneur, s'il avait du courage, il reconnaitrait qu'il s'est planté et "abdiquerait" tant qu'il encore temps de sauver le pays de la déroute

Portrait de étonnée
3/juin/2016 - 13h16
Filoû02 a écrit :

les français ont perdu les eaux ...smiley

et Wouhpinaise la tête

Portrait de étonnée
3/juin/2016 - 13h15

et Wouhpinaise la tête

Portrait de taine66
3/juin/2016 - 11h59

Meme a 0% sz popularité ils resteront en place : la grosse tete et le fric.

Portrait de MC26
3/juin/2016 - 11h55

Cest encore "beaucoup" pour des incompétents...En fait ils ne sont à la hauteur que dans "l'opposition" ..et encore !!!!

Portrait de BUCK JOHN
3/juin/2016 - 11h11

Franchement, ils auront bien mérité leurs grandes vacances en 2017 et là, une nouvelle épreuve de vérité va repartir et une pause dans la contestation nous ferait du bien.

Portrait de jpmaz
3/juin/2016 - 11h09

Mais côté positif, au plus haut de leur impopularité, et toujours positif, ça ne va qu'augmenter encore.