01/12/2015 15:44

Le groupe Nutella refuse de lui envoyer un pot personnalisé à cause de son prénom

Heather Taylor, une mère de famille, a voulu faire la surprise à sa fille de 5 ans en lui offrant un pot de Nutella à son nom, comme le propose la marque.

Seulement la petite fille n’a pas eu droit à son pot personnalisé à cause de son prénom, rapporte le Sydney Morning Herald.

En effet, la petite australienne s’appelle Isis.

Si Isis est d'abord le nom de la déesse égyptienne, il est aussi l’acronyme utilisé dans les pays anglophones pour désigner l' "Islamic State of Iraq and Sham", soit l’État Islamique.

Le responsable du magasin a donc refusé d'inscrire le prénom de la fillette de 5 ans sur l'étiquette du pot, de peur que cela ne nuise à l'image de la marque.
L'un des responsables de Ferrero Australia (Ferrero étant le groupe possédant la marque Nutella), Craig Barker, a expliqué à la mère de famille :

"Comme pour toutes les campagnes marketing, il faut prévoir des limites pour éviter les dérapages. [...] Malheureusement, il arrive donc que nous refusions certains noms, qui pourraient être considérés comme inappropriés par certains".

Mais Heather Taylor ne se satisfait pas de ces explications : "Je suis vraiment très contrariée par tout ça. Vous salissez le prénom de ma fille. Vous choisissez de refuser son prénom au cas où le public y ferait référence négativement", lui a-t-elle répondu.

Si elle reconnait que certains noms, comme Hitler, puissent être refusés, elle explique qu'elle a prénommé sa fille Isis avant que l'état auto-proclamé islamique n'ait émergé et qu'elle ne pouvait pas prévoir les conséquences.

La maman confie surtout s'être habituée à ce que les gens jugent le prénom de sa fille, bel et bien choisi en référence à la déesse Isis.

"Je suis rendue au point où je n'ose plus dire son nom dans la rue. Parce qu'elle commence à remarquer que les gens la regardent bizarrement", dit-elle en précisant qu'elle protège sa fille des informations télévisées: "Il faut que nous désignons les horreurs commises par Daesh par leur nom, Daesh", poursuit la maman d'Isis.

Malheureusement, sa fillette n'est pas au bout de sa peine.

Heather Taylor raconte également que, au début du mois de novembre, le magazine féminin Woman's Day publiait un article intitulé "12 prénoms de bébés qui devraient être interdits", dans lequel apparaissait le nom de son enfant, Isis, en première position.

Ironie de la situation, le deuxième prénom figurant sur cette liste est... Nutella.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de garlaban
2/décembre/2015 - 10h21

Son prénom lui sauve la vie.

Portrait de bib
1/décembre/2015 - 22h58

quelle tartine, cet article !

Portrait de Bernard Buvard8
1/décembre/2015 - 19h39

L'huile de palme tue, tout comme l'eau....

Tout est une question de dosage, et je doute qu'une ou deux tartines de nutella par jour soit mortel...