16/10/2015 16:41

Une soixantaine de personnes mal logées remettent une pétition à l'Élysée demandant l'arrêt des exclusions

Une soixantaine de personnes mal logées ont remis jeudi à l'Élysée une pétition, à l'initiative de l'association Droit au logement (DAL), demandant l'arrêt immédiat des expulsions, à deux semaines du début de la trêve hivernale.

Parmi les quelque 6.000 signataires se trouvent des personnalités comme le dessinateur Philippe Geluck, l'actrice Josiane Balasko et l'humoriste Christophe Alévêque. Ces deux derniers ont fait le déplacement jeudi pour soutenir les mal-logés, dont la plupart dorment sous une tente du DAL installée place de la République à Paris.

"Ça fait 5 ou 6 ans que je soutiens régulièrement le DAL, et la situation s'est dégradée", a déploré Josiane Balasko, dénonçant un durcissement des expulsions. "Un État ne devrait pas traiter ses concitoyens comme ça, j'ai honte."

"Le ministère du Logement ne veut plus nous recevoir, alors on est venu voir le président", a expliqué Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL. "On compte demander l'application de la trêve hivernale dès aujourd'hui, et une solution pour les mal-logés à République."

Cette trêve annuelle, qui doit normalement débuter le 1er novembre et se terminer le 31 mars, interdit l'expulsion des locataires en raison des températures. Selon le DAL, les expulsions sont traditionnellement en hausse durant le mois d'octobre, les huissiers et les propriétaires faisant pression sur la préfecture pour les obtenir avant la trêve.

Pour marquer les esprits, les militants ont brandi une affiche d'un mètre sur deux reprenant le texte de leur pétition. Derrière elle, se trouve Moctar, 26 ans, consultant en informatique.

Ses parents et neuf de ses frères et soeurs ont été expulsés par la police mardi de leur appartement de Romainville (Seine-Saint-Denis), pour un défaut de paiement. "Huit d'entre eux sont mineurs, et sept sont scolarisés à Romainville", a-t-il précisé.

À la surprise générale, huit militants, dont Josiane Balasko, ont été autorisés à déposer la pétition à l'Élysée, mais également à rencontrer le conseiller au logement de François Hollande.

Après une réunion de près d'une heure, aucune annonce concrète n'a été faite, mais le porte-parole du DAL a parlé d'un "signal positif".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Maurice P
17/octobre/2015 - 14h04
Bernard Buvard6 a écrit :

"ont été expulsés par la police mardi de leur appartement de Romainville (Seine-Saint-Denis), pour un défaut de paiement."

 

Et? Quoi de choquant là dedans?

 

Ils veulent arrêter les expulsions? OK. Mais qui va payer les loyers aux propriétaires? Les Balasko et consorts?

Ce qu'il y a de choquant ?  smiley

C'est que cette famille a payé ses arriérés de loyer, c'est l'office HLM qui demande à la CAF de ne pas payer le retard de paiement.

Cela fait 27 ans que cette famille vit dans cet appartement, et la maire ne veut plus d'elle à Romainville, c'est tout ! Elle l'a dit : nous ne relogerons pas cette famille ; le site de Morandini ne dit pas tout au sujet de cette expulsion. smiley

-

Trouver de quoi loger des migrants et pas pour les sans logis qui le sont depuis des années est assez paradoxale, c'est aussi ce qu'il ce passe à Romainville, liste d'attente pour un logement long comme un jour sans pain, mais accueil de migrants tout de suite. N'y a-t-il comme un blem ? smiley

Portrait de Moumoute
16/octobre/2015 - 19h08

allez planter votre tente dans le jardin de la maison du peuple élysée

Portrait de malodos
16/octobre/2015 - 18h31

Cesser donc de dire ce type d'inepties. C'est vraiment de plus en plus n'importe quoi sur ce site. La France du bas BAS. Je ne sais pas moi...l'école ça sert aussi à apprendre à réfléchir par soit même et éviter de réciter bêtement ce type de conneries. Vous êtes allé à l'école?! Y'en a marre de ces propos débiles racistes.

 

Surtout a te lire.Tu critiques Poufpouf pour ses inepties mais franchement il a le droit de s'exprimer............