04/06/2015 07:49

Didier Quillot, candidat malheureux à la présidence de France Télévisions, porte plainte contre le CSA

Didier Quillot, candidat malheureux à la présidence de France Télévisions, a déposé plainte en début de semaine pour abus d'autorité concernant les conditions de la nomination de Delphine Ernotte à ce poste, selon l'Express.

Lui-même candidat à la présidence du groupe audiovisuel public, Didier Quillot, 55 ans, avait été écarté, dès la première phase, par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui a rendu sa décision le 23 avril.

Ancien patron de Lagardère Active et d'Orange France, il avait regretté mi-avril "l'absence de transparence sur les projets" présentés par les nombreux postulants, publiant le sien sur internet.

Sa plainte est "en cours d'analyse" au parquet de Paris, qui peut décider d'ouvrir une enquête, a précisé la source proche du dossier.

Directrice exécutive d'Orange France, Delphine Ernotte Cunci, 48 ans, est la première femme nommée à la tête du groupe France Télévisions.

Elle l'a emporté sur le vétéran des médias Pascal Josèphe, au terme d'une dernière audition après deux votes successifs qui n'avaient pas permis de les départager.

Lors de l'annonce de sa nomination, le CSA avait mis en avant les "solides compétences en management" et l'"expérience reconnue du dialogue social" de cette diplômée de l'Ecole Centrale de Paris, dont certains observateurs ont mis en avant l'absence d'expérience dans les médias.

La semaine dernière, face aux critiques, le président du CSA Olivier Schrameck a défendu la "régularité" et l'"impartialité" du processus de nomination.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de leon48
4/juin/2015 - 08h52 - depuis l'application mobile

Petite précision, la nouvelle présidence à FTV, Mme Delphine Ernotte-Cunci, est proche d'un certain François, pas le pape bien sûr (quoi que !)