29/01/2015 10:45

Sécurité: Combien coûte la protection de François Hollande ?

Depuis les récents attentats de Paris, la sécurité autour de François Hollande a été renforcée, comme le rapporte Europe 1.

Alors que le plan Vigipirate est à son niveau maximum, l'accès à la portion de la rue du Faubourg-Saint-Honoré, à proximité de l'Elysée, est fermé à la circulation.

"Les policiers qui sont situés tout autour de l’Elysée et les gendarmes à l’intérieur du palais sont lourdement armés. Fusils mitrailleurs et gilets par balles font partie des équipements", précisent nos confrères.

Quand le président de la République quitte l'Elysée, des motards assurent la fluidité du trafic avant son passage. Une décision qui n'est pas de l'avis du chef de l'Etat, qui demande à ne pas se faire ouvrir la route.

Son entourage indique que désormais "sa voiture doit rouler plus vite", lui permettant d'être toujours en mouvement.

Europe 1 explique que François Hollande s'affranchit régulièrement des consignes de sécurité. Nos confrères donnent notamment un exemple : dans l'heure qui a suivi le massacre survenu au siège de "Charlie Hebdo", le président de la République s'est rendu sur place outrepassant les règles de sécurité après l'attentat, ce qui a déplu à certains officiers du Groupe de sécurité de la présidence de la République.

De son côté, BFM Business évoque le coût de la protection de François Hollande. Sur les 70 millions d'euros de dépenses annuelles de personnel de l'Elysée, plus de 8 millions d'euros (dont 1,7 million de primes) vont aux charges liées au GSPR (43 policiers et 20 gendarmes).

Sous la précédente présidence, la dépense totale atteignait 10,2 millions d'euros.

"Ces sommes sont payées par le ministère de l'Intérieur (pour les policiers) et de la Défense (pour les gendarmes) qui se font ensuite rembourser par l'Elysée", expliquent nos confrères.

Une somme à laquelle il faut ajouter les agents en charge de la sécurité de François Hollande lors de ses déplacements. Une sécurité assurée par les services du ministère de l'Intérieur.

"La protection de la villa de Mougins appartenant à François Hollande est assurée par une demi-douzaine de gendarmes mobiles. Mais la dépense est directement prise en charge par le ministère de la Défense", ajoute BFM Business.

Dans un rapport datant de 2010, la Cour des comptes indique que la dépense liée à un officier de sécurité revenait à 72.000 euros par an. Pour chaque personnalité, il faut au minimum trois policiers, ce qui représente près 220.000 euros chaque année. A noter que les personnalités les plus exposées ont le droit à cinq policiers.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lasv75
29/janvier/2015 - 19h14
aquitain a écrit :

ce ne sont pas tous les ex ministres mais les ex 1er ministres.

et pourquoi parler particulièrement d'Edith Cresson ? c'est un ex 1er ministre parmi d'autres   

Oh pardon d'avoir parler d'Edith Cresson je vois que cela ne vous à pas plu !!!!!!J'aurais peut-être du parler de F Fillon mais il est à la retraite que depuis trois ans , alors que Cresson depuis 30 ans ! par contre savez vous combien de temps est-elle rester premier Ministre ????

Portrait de lasv75
29/janvier/2015 - 13h17

Edith Cresson Ministre des années 80 a toujours deux gardes du corps, voiture avec chauffeur, bureau à sa disposition ainsi qu'une secrétaire, depuis 30 ans  combien cela nous a coûté...?????

Tous les anciens Ministres ont droit à ses privilèges !!!!!!!!!

Portrait de lasv75
29/janvier/2015 - 13h15

Edith Cresson Ministre des années 80 a toujours deux gardes du corps, voiture avec chauffeur, bureau à sa disposition ainsi qu'une secrétaire, depuis 30 ans  combien cela nous a coûté...

T

Portrait de lasv75
29/janvier/2015 - 13h04

Il est passé bd st germain la semaine dernière j'ai compté dix voitures le suivait

avec gyrophares

Portrait de Tarmac
29/janvier/2015 - 12h17

Pour ses sorties nocturnes en scooter le casque aussi va être renforcé ?

Portrait de claud34
29/janvier/2015 - 10h58

Pour lui c'est normal, c'est le président en exercice. Mais pour les trois autres, ils nous coûtent beaucoup trop cher ainsi que les anciens premiers ministres. Il y aurait là des économies à faire.