12/01/2015 11:27

Le CSA examine d'éventuels "manquements" des médias et les réunira pour une "réflexion commune"

Aujourd'hui, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a indiqué examiner d'éventuels "manquements" des médias concernant le traitement des événements tragiques que vient de subir le pays.

"Le CSA a mis en place un suivi de leur traitement par les médias audiovisuels. Il examine, dans le cadre de ses pouvoirs de contrôle, contradictoirement, les manquements qu’auraient pu commettre certains de ces médias", précise le Conseil dans un communiqué.

Les télévisions et les radios assurant une fonction d'information seront conviés, dans de brefs délais, par le CSA à "une réflexion commune sur les questions et les difficultés qui ont pu être soulevées par l'accomplissement de leur mission".

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont critiqué le traitement par les chaînes info de la traque des auteurs de l'attentat à Charlie Hebdo et des prises d'otages.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lucianobis
12/janvier/2015 - 15h30
elefan 3 a écrit :

Bizarrement je n'ai pas vraiment vu et entendu tout ce que vous citez en tout pas en direct loin de la...peut etre que je ne zappais pas au bon moment entre les 3 chaines d'info francaise et malgre le fait que je n'ai fait que ca a part manger et dormir....

Vous êtes un farceur ou vous avez "zappé" BFM et itélé  En tout état de cause, vous avez le droit de les défendre pour les raisons qui vous concernent...

 

Portrait de Lucianobis
12/janvier/2015 - 14h07

Voilà ce que j'en pense, mis en ligne ce jour sur Facebook :

 

Coup de gueule

 

Je voudrais pousser un coup de gueule sur l’attitude dangereusement inconsciente et irresponsable de certains « journalistes » au nom du « devoir  d’information » (nous ne le souhaitons pas voir s’exercer sous cette forme et dans ces conditions, contrairement à ce qu’ils disent pour s’absoudre) alors même que leurs confrères les plus emblématiques venaient d’être assassinés dans des conditions barbares ainsi que des membres des forces de l’ordre qui nous protègent tous quotidiennement dans des conditions précaires.

Je veux ici dénoncer haut et fort (et j’espère que les pouvoirs publics s’intéresseront rapidement à ce dossier) ces faits hautement choquants :

Des « journalistes » qui filment en gros plan et en direct les visages et les actions des représentants des forces de l’ordre, qui nous révèlent en direct  (et en boucle ) des informations sur les identités des malfaiteurs, leur armement et les progrès de l’enquête.

Des « journalistes » qui filment au plus près les actions en direct des policiers et gendarmes donnant ainsi de précieuses informations aux malfaiteurs et mettant en jeu la vie des otages au profit de ce « journalisme-voyeurisme ».

Des « journalistes » qui gênent les enquêteurs en appelant une société où des otages sont détenus pour interviewer (et, donc, leur donner une « légitimité ») les terroristes pendant qu’ils commettent leur action criminelle.

Des « journalistes » qui révèlent en direct et in extenso, les identités des témoins informateurs des autorités (mettant potentiellement leur vie en danger) pendant qu’une action criminelle majeure est en cours.

Enfin, des « journalistes » qui relaient instantanément des vidéos de particuliers-voyeurs mises en ligne sur Internet où l’on voit, soit des éléments précieux pour les enquêteurs (armement, modus operandi, vêtements, véhicules…) diffusés pour « notre droit à l’information » ou bien, pire, des images montrant en direct l’exécution d’un admirable fonctionnaire de police traumatisant à jamais sa famille et nous-mêmes, ces scènes étant particulièrement insoutenables !

Alors, si ces « enquêteurs » veulent vraiment le devenir, je suggère qu’ils deviennent de « vrais » auxiliaires de Police et aillent filmer au plus près les actes suivants : les vendeurs de drogue qui « exercent » de plus en plus leurs activités sur le domaine public, les auteurs « d’incivilités »  génératrices de tensions grandissantes dans notre société,  les « caillasseurs » et autres lanceurs de machines à laver sur les forces de l’ordre, les pompiers , médecins urgentistes !

Voilà ce que, personnellement, j’attends de vous mes précieux et indispensables informateurs.

Enfin, sachez également qu’il me suffit de savoir qu’une attaque avec prise d’otage(s) est en cours avec indication de son lieu ; je verrai l’intégralité du récit APRES que les forces de l’ordre aient fini leur travail.

 

 

 

 

 

Portrait de titus01
12/janvier/2015 - 13h40

ces fumiers sont prêt a tout pour faire de l'audience, mis en danger des gens en renseignant les terroristes, et quand ils savent rien ils inventent!

 

faut leur infliger une lourde amande de plusieurs % du chiffre d'affaire!

Portrait de FLoïc
12/janvier/2015 - 11h44 - depuis l'application mobile

Dominique Rizet n'est plus sur france2 depuis un petit moment. Il est sur BFMTV.

Portrait de pb71
12/janvier/2015 - 11h42

Par contre l'info de Dominique RIZET sur France 2 déclarant qu'une personne était dans une chambre froide est exacte = lamentable.

Portrait de Miss Toulouse
12/janvier/2015 - 11h38 - depuis l'application mobile

Idem pour moi cette information est fausse. Ils ont repassé les 5h de bandes et c'est totalement faux!

Portrait de piedsdansleplat
12/janvier/2015 - 11h35

l'information donnée par cette dame est fausse. Jamais BFMTV n'a passé une telle information. Je n'aime pas beaucoup BFMTV mais je tiens à rétablir cette vérité.