05/01/2015 14:49

Frédéric Taddeï présentera "Le Grand Echiquier" le vendredi 23 janvier, à 22h45, sur France 2

Le vendredi 23 janvier prochain, à 22h45, France 2 fera renaître, le temps d'une soirée, "Le Grand Echiquier" pour fêter les quarante ans du programme.

Selon le site Internet de Télé Loisirs, c'est Frédéric Taddeï qui sera aux commandes de l'émission produite par Pierre-Antoine Capton, le producteur de "C à vous" et "Un soir à la Tour Eiffel".

"Le Grand Echiquier" a été diffusé entre 1972 et 1989 sur Antenne 2 et était présenté par Jacques Chancel. Le journaliste est décédé le 23 décembre dernier, à l'âge de 86 ans. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tallis
5/janvier/2015 - 18h24
bubun a écrit :

d'abord, toutes mes félicitations pour la poésie qui se dégage de votre propos. Pour résumer, le GE était une émission intelligente où des gens intelligents, fins, sensibles, cultivés, faisaient partager leur passion aux téléspectateurs. C'est comme cela que, à l'époque, des millions de français ont pu découvrir des écrivains, des chanteurs, des musiciens, des poètes, des acteurs, des comédiens, des clowns, des comiques, des sculpteurs, etc. Enfin, tout ce qui rend moins con.

[quote=bubun]

d'abord, toutes mes félicitations pour la poésie qui se dégage de votre propos. Pour résumer, le GE était une émission intelligente où des gens intelligents, fins, sensibles, cultivés, faisaient partager leur passion aux téléspectateurs. C'est comme cela que, à l'époque, des millions de français ont pu découvrir des écrivains, des chanteurs, des musiciens, des poètes, des acteurs, des comédiens, des clowns, des comiques, des sculpteurs, etc. Enfin, tout ce qui rend moins con.

Bien dit...... hélas il y aura beaucoup de travail concernant les "cons"....

Portrait de nouchy
5/janvier/2015 - 16h41

Fan de Frédéric Taddeï, je le vois très bien reprendre la présentation de cette émission. Il réussira, je croise les doigts pour  smiley

et je reprends la formule de Jacques Chancel : 

"Il ne faut pas donner au public ce qu'il aime mais lui proposer ce qu'il pourrait aimer"