27/12/2014 12:46

Le parvis Georges Marchais débaptisé à Villejuif: Sa famille très en colère !

La famille de l'ancien dirigeant communiste Georges Marchais a dénoncé vendredi la décision "provocatrice et insultante" de la municipalité UMP de Villejuif de débaptiser le parvis Georges Marchais, qui prendra le nom du cancérologue Georges Mathé.

Dans un communiqué, la famille de l'ancien secrétaire général du Parti communiste rappelle que Georges Marchais, député de la circonscription de Villejuif durant 24 ans, fut un "député populaire, respecté, qui a su porter de nombreux projets pour la ville (...), répondant aux besoins des populations".

"Georges Marchais a toujours respecté ses adversaires politiques. Nous souhaitons qu'il en soit de même, 17 ans après sa disparition", précise le communiqué, signé par sa femme Liliane et ses enfants Michèle Guion, Monique Léri, Claudine Bonhomme, Olivier Marchais et "toute sa famille".

La famille de l'ancien dirigeant communiste remercie également Catherine Gaston-Mathé, la fille du cancérologue, "pour sa déclaration rappelant les liens qui unissaient" les deux hommes "pour le développement de la recherche médicale contre le cancer".

"Nos deux familles souhaitent qu'une solution soit trouvée permettant d'honorer ces deux personnalités de Villejuif, aux parcours et convictions politiques différents", poursuit le communiqué, qui demande aux élus de Villejuif de "revoir cette délibération lors d'un prochain conseil municipal".

Le parvis Georges-Marchais longe l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif, où le cancérologue et immunologue Georges Mathé, mort en 2010 à l'âge de 88 ans, a accompli presque toute sa carrière. Le lieu avait été baptisé du nom de l'ancien dirigeant communiste par l'ancien maire PCF Claudine Cordillot en mai 2013.

Le professeur Mathé avait fondé en 1961 l'Institut du cancer et d'immunogénétique (ICIG), qu'il a dirigé jusqu'en 1990.

Bastion communiste depuis 1925, la mairie de Villejuif a été remportée par l'UMP aux dernières élections municipales.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Block
27/décembre/2014 - 20h34
Norno a écrit :

Pour ceux qui connaissent l'histoire sans oeillère , Marchais , un grand résistant et un grand Français aux ordres de Moscou !

 

Sauf durant la période de la seconde guerre mondiale ou il travaillait chez Messerschmitt en Allemagne. smiley

Mais il est vrai que c'est une periode tellement obscure de sa vie, que personne ne peut vraiment affirmer ou il etait vraiment durant cette période, meme pas lui, tellement il  a eu de versions differentes ! smiley

Portrait de jsneo
27/décembre/2014 - 18h31

C'était un amuseur comme Mélanchon, espérons qu'il n'y aura pas de parvis Mélanchon

Portrait de BRASSENS11
27/décembre/2014 - 17h37

C'est un scandale smiley

Portrait de Deletuf
27/décembre/2014 - 15h10 - depuis l'application mobile

Ne répondez pas aux messages racistes / antisémites ou homophobes mais signalez les aux modérateurs afin qu'ils les suppriment.

Portrait de Block
27/décembre/2014 - 13h30
°Fox° a écrit :

Ce qui est un scandale, c'est qu'on baptise un endroit du nom de ce pauvre type qui soutenait l'URSS et était financé par l'URSS à la grande époque des goulags et des épurations en tous genres.

 

+1000 smiley

 

Quand on pense ,qu'entre autres, il osait dire des choses comme :

 

« Le bilan global de ces soixante et un ans est positif. Le goulag ? À supposer qu'il existe ce n'est rien de bien méchant - juste "le mot russe pour dire prison" »    Georges Marchais, 1978

 

« Le soviétisme a supprimé l'exploitation de l'homme par l'homme, a résolu des problèmes contre la faim, l'analphabétisation et le sous-développement. »    Georges Marchais, 1989