09/11/2014 11:02

Le groupe de presse et d'édition Bayard est devenu déficitaire en 2013-2014 pour la première fois depuis 2008!

Le groupe de presse et d'édition Bayard est devenu déficitaire en 2013-2014 pour la première fois depuis 2008, une baisse des abonnements ayant affecté certains de ses titres comme La Croix, Notre Temps ou Pèlerin, a indiqué le groupe.

Bayard a vu son chiffre d'affaires baisser de 3,7% en 2013-2014 (juillet-juin) à 346,3 millions d'euros, contre 359,7 millions d'euros l'année précédente, d'où un déficit net de 0,9 million d'euros, contre un bénéfice de 0,1 million lors de l'exercice précédent.

Bayard a aussi dû provisionner 1,2 million d'euros pour financer le départ à la retraite de 23 salariés seniors, dans le cadre d'un contrat de génération.

Dans l'activité presse, qui représente la moitié de ses recettes, le chiffre d'affaires a baissé de 2,5%. Les abonnements, qui pèsent pour 63% des ventes de presse, ont reculé de 2,5% mais les ventes au numéro ont progressé de 3,3%. Les recettes publicitaires ont augmenté de 2%, le chiffre d'affaires numérique, qui ne représente que 2% du total, a augmenté de 18%.

Le résultat d'exploitation a progressé (4,6 millions d'euros, contre 3,6 millions d'euros en 2012-2013).

Sur l'exercice 2013-2014, les ventes du quotidien La Croix ont reculé de 1,15% (à 93.668 exemplaires en moyenne) par rapport à 2012-2013, avec une baisse des abonnements de 3,5%.

En parallèle, le mensuel Notre Temps a vu ses ventes chuter de 16,5% entre 2012 et 2013 (à 729.813 exemplaires en moyenne), avec une baisse de 7,4% de ses abonnements.

Le groupe Bayard, détenu par la congrégation des Augustins de l'Assomption, a vu son chiffre d'affaires reculer depuis quatre ans mais poursuit sa croissance externe.

Il a racheté en septembre 2013 familiscope.fr, site spécialisé dans les loisirs pour enfants et les vacances en famille, et en 2014 le groupe américain Peter Li, éditeur de publications destinées aux chrétiens, et repris la totalité du site français enfant.com.

Bayard a aussi racheté l'an dernier la société de production de séries et long métrage d'animation Fabrique d'images, basée au Luxembourg, ainsi qu'une société canadienne de développement numérique.

Le groupe a en revanche arrêté en début d'année son mensuel Enfant Magazine, qui paraissait depuis 25 ans.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ACDC
10/novembre/2014 - 10h35

Ceux qu'ils ne disent pas, c'est qu'ils mettent les gens à la porte sans aucun état d'âme avec une curieuse façon de faire, ça commence par du harcèlement moral du jour au lendemain vous devenez un moins que rien, on vous met une pression de dingue pour vous faire partir et si cela ne fonctionne pas on fait tout pour vous faire craquer!!! je sais de quoi je parle je fais parti de ce stratagème qui m'a couté une grosse dépression!!! et pour couronner le tout on vous met dans la précarité une fois licencié car ils ont signé des accords avec l’état (ni prime de licenciement ni recours prud'homale possible)étant donné que l'entreprise est en plan social depuis plus deux ans!! Merci le groupe créer par l’église!!!!

Portrait de snake135
9/novembre/2014 - 11h12 - depuis l'application mobile

Vivement que cette putain de crise s'arrête !